LE DIRECT

La redécouverte de l'or des Scythes : histoires de kourganes


Gallimard, 2001

Description

Connus par les textes antiques, les historiens grecs et chinois, les inscriptions perses, enfouis et parfois littéralement gelés sous les kourganes - ces tertres funéraires qui, d'Asie en Europe, boursouflent la bande des steppes -, les Scythes aimaient l'espace, les chevaux et l'or. Ils resurgissent sous Pierre le Grand, dans Saint-Petersbourg en chantier, et en 1830 à Kertch, sous la truelle du Français Paul du Brux. Aux XIXe et XXe siècles, on trouve leurs tombes dans le Caucase, en Asie centrale, en Sibérie. Aujourd'hui ils sont partout, de plus en plus présents de la Chine au Danube, et on mesure l'importance du rôle qu'ils ont joué pour la culture de notre continent. Sibérie, Crimée, Kourban, Ukraine, mais aussi Chine, Mongolie, Afghanistan... Dans une enquête à la manière d'Hérodote, Véronique Schiltz expose comment les archéologues vont gagner de vitesse les chercheurs d'or, et relate la résurrection d'un monde disparu.

Des objets en or, vieux de plus de deux millénaires, témoignent de l'existence d'une culture scytho-sibérienne jadis commune à l'ensemble des tribus nomades du continent eurasiatique.

Les dernières publications sur Véronique Schiltz

À venir dans ... secondes ...par......