LE DIRECT
La Sexualité. Cours donné à l'université de Clermont-Ferrand (1964)  suivi de Le Discours de la sexualité. Cours donné à l'université de Vincennes (1969)

La Sexualité. Cours donné à l'université de Clermont-Ferrand (1964) suivi de Le Discours de la sexualité. Cours donné à l'université de Vincennes (1969)


Seuil , 2018

Description

Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.

Les dernières publications sur Michel Foucault

Frédéric Gros : "S’il y a un rôle à la folie, c’est de nous faire honte"
Conférences
Frédéric Gros : "S’il y a un rôle à la folie, c’est de nous faire honte"
Bibliothèque publique d'information
LE 31/01/2019

Dans sa thèse "Histoire de la folie à l’âge classique", Michel Foucault a pour ambition de rendre notre superbe rationalité "honteuse".

Deux cours inédits de Michel Foucault sur la sexualité
4 min
Deux cours inédits de Michel Foucault sur la sexualité
Le Journal de la philo
LE 26/12/2018

L’événement philosophique de 2018 aura sans doute été la publication de deux cours inédits sur la sexualité prononcés par Foucault en 1964 et 1969, soit...

Les utopies réelles de Michel Foucault : "On ne vit pas dans un espace neutre et blanc"
35 min
1966Les utopies réelles de Michel Foucault : "On ne vit pas dans un espace neutre et blanc"
Les Nuits de France Culture
LE 15/12/2018

Qu'est-ce qu'un cimetière, une salle de cinéma, un jardin, un asile psychiatrique, une maison close ou encore une prison peuvent-ils bien avoir de commun...

Psychiatrie (1/4) : L’Histoire de la folie par Michel Foucault
58 min
Psychiatrie (1/4) : L’Histoire de la folie par Michel Foucault
Les Chemins de la philosophie
LE 10/12/2018

En 1961, Foucault soutient sa thèse intitulée "Histoire de la folie". Objet de nombreuses critiques, elle n'est pas tant une histoire de la psychiatrie...

Hervé Guibert (4/4) : L'effet Guibert
58 min
Hervé Guibert (4/4) : L'effet Guibert
La Compagnie des auteurs
LE 22/11/2018

Mathieu Simonet, Bénédicte Heim et Brigitte Ollier sont les invité.e.s de notre table ronde pour cette dernière émission de la série consacrée à Hervé...

Hervé Guibert (1/4) : L'Ange Guibert
58 min
Hervé Guibert (1/4) : L'Ange Guibert
La Compagnie des auteurs
LE 19/11/2018

Hervé Guibert (1955-1991), ses mots, sa photo et ses maux. Cette série revient sur la vie de l'écrivain, journaliste et photographe français, ami du philosophe...

Pourquoi il faut relire "Surveiller et punir" de Michel Foucault
Conférences
Pourquoi il faut relire "Surveiller et punir" de Michel Foucault
Forum des images
LE 01/11/2018

Que nous apprend la relecture de "Surveiller et punir" ? Des réformes et des alternatives sont aujourd’hui étudiées. Peut-on sortir des deux extrêmes que...

A la poursuite des livres manquants (3/4) : Un dernier Foucault : et la chair passa aux aveux
55 min
A la poursuite des livres manquants (3/4) : Un dernier Foucault : et la chair passa aux aveux
LSD, La série documentaire
LE 31/10/2018

En février 2018 paraissait enfin le grand livre manquant de Michel Foucault : Les Aveux de la chair. Trésor parmi un trésor plus vaste encore, celui des...

Points névralgiques de la philosophie
5 min
Points névralgiques de la philosophie
Le Journal de la philo
LE 22/10/2018

Le philosophe Yves Charles Zarka revient sur les grands concepts de quelques philosophes contemporains, notamment Michel Foucault, dans son dernier ouvrage...

Guérir des cerveaux malades : quand l'homosexualité redevient une maladie honteuse
Guérir des cerveaux malades : quand l'homosexualité redevient une maladie honteuse
LE 27/08/2018

Consulter un psychiatre serait de bon sens pour déminer tout élan homosexuel chez leurs enfants, estime le pape François. En revenant aux débuts de la...

La Nuit rêvée de Daniel Defert - Entretien 3/3
8 min
2018La Nuit rêvée de Daniel Defert - Entretien 3/3
Les Nuits de France Culture
LE 26/08/2018

La Nuit rêvée de Daniel Defert - Entretien 3/3 par Albane Penaranda

Éloge paradoxal de Michel Foucault à travers les Ménines
25 min
2003Éloge paradoxal de Michel Foucault à travers les Ménines
Les Nuits de France Culture
LE 26/08/2018

En 2003, dans la dix-septième de ces "Histoires de peintures", Daniel Arasse s'intéressait à l'inévitable anachronisme de la relation de l'historien de...

Michel Foucault : "Je me suis demandé si l’analyse que j'avais faite sur la prison ne pouvait pas être transposée à la sexualité"
35 min
1977Michel Foucault : "Je me suis demandé si l’analyse que j'avais faite sur la prison ne pouvait pas être transposée à la sexualité"
Les Nuits de France Culture
LE 26/08/2018

C'était dans un "Après-midi de France Culture" dont Michel Foucault était l'invité, à l'occasion de la parution de "La volonté de savoir", premier tome...

Daniel Defert : "Ce n'est pas tant le militantisme que le drame du Sida qui a modifié la perception des homosexuels"
41 min
2018Daniel Defert : "Ce n'est pas tant le militantisme que le drame du Sida qui a modifié la perception des homosexuels"
Les Nuits de France Culture
LE 26/08/2018

Lors de ce deuxième entretien, Daniel Defert nous dit pourquoi, après que le sida ait emporté Michel Foucault en 1984, il créa AIDES, la première association...

Punir ou guérir ? Le crime et le criminel par Michel Foucault
30 min
1976Punir ou guérir ? Le crime et le criminel par Michel Foucault
Les Nuits de France Culture
LE 26/08/2018

"Le crime et le criminel" par Michel Foucault, quatrième temps de la série "Punir ou guérir, justice et psychiatrie" proposée par Philippe Nemo dans "Les...

À venir dansDans    secondess