LE DIRECT
La Sexualité. Cours donné à l'université de Clermont-Ferrand (1964)  suivi de Le Discours de la sexualité. Cours donné à l'université de Vincennes (1969)

La Sexualité. Cours donné à l'université de Clermont-Ferrand (1964) suivi de Le Discours de la sexualité. Cours donné à l'université de Vincennes (1969) - Page 4


Seuil , 2018

Description

Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.Michel Foucault avait engagé le projet d’une histoire de la sexualité dès les années 1960, et lui avait notamment consacré deux cours, jusqu’ici inédits.
Le premier, donné à Clermont-Ferrand en 1964, s’interroge sur les conditions d’apparition, en Occident, d’une conscience problématique et d’une expérience tragique de la sexualité, ainsi que de savoirs qui la prennent pour objet. Partant d’une réflexion sur l’évolution du statut des femmes et du droit du mariage, ce cours aborde l’ensemble des savoirs sur la sexualité, de la biologie ou l’éthologie à la psychanalyse.
Le second, donné à Vincennes en 1969, prolonge en même temps qu’il déplace ces interrogations. Foucault s’y intéresse en détail à l’émergence d’un savoir biologique sur la sexualité et à la manière dont celle-ci a été investie dans un ensemble d’utopies au long des XIXe et XXe siècles : utopies transgressives de Sade à Histoire d’O., utopies intégratives, visant à réconcilier la société et la nature sexuelle de l’Homme, de Fourier à Marcuse. C’est l’occasion pour Foucault d’approfondir sa généalogie critique du double thème de la sexualité naturelle et de la libération sexuelle, engagée dès 1964 mais qui prend d’autant plus de sens après Mai 1968.
Ces cours sont deux jalons essentiels pour une archéologie de la sexualité comme expérience moderne. On y découvre un Foucault qui n’hésite pas à faire jouer les données biologiques sur la sexualité contre une certaine conception étriquée du sujet humain ; un Foucault attentif à maintenir le potentiel transgressif contenu dans l’expérience sexuelle et à analyser les conditions économiques, sociales et épistémologiques de sa constitution récente en objet de savoir et en enjeu politique.

Les oeuvres de Michel Foucault

Les dernières publications sur Michel Foucault

La violence (1/5) : La micro-violence ordinaire
57 min
La violence (1/5) : La micro-violence ordinaire
Les Nouvelles vagues
LE 27/03/2017

Les Nouvelles Vagues ouvrent cette semaine un chantier de réflexion sur la violence. Avec la philosophie, nous commençons par évoquer les formes quotidiennes...

Histoires de peintures : Éloge paradoxal de Michel Foucault à travers "Les Ménines"
Histoires de peintures : Éloge paradoxal de Michel Foucault à travers "Les Ménines"
LE 14/03/2017

L’anachronisme reste problématique dans l’étude de l’histoire de la peinture et ne peut être évité. L'historien Daniel Arasse suggère alors une autre possibilité...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (7/11) : L'hiver des années 1980 ou l'essoufflement des idées
59 min
Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (7/11) : L'hiver des années 1980 ou l'essoufflement des idées
Les Cours du Collège de France
LE 28/02/2017

Comment situer l’exploration libre de Foucault ? Ses interrogation sur l’art libéral de gouverner ? Quel est le constat de l'ambiguïté du libéralisme ?...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (6/11) : Pourquoi le libéralisme ?
59 min
Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (6/11) : Pourquoi le libéralisme ?
Les Cours du Collège de France
LE 27/02/2017

Pourquoi reprendre au milieu des années 1970, le terme alors désuet en France de "libéralisme", terme non encore connoté par les années Thatcher, Reagan...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (5/11) : Effervescence intellectuelle et retour du libéralisme
59 min
Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (5/11) : Effervescence intellectuelle et retour du libéralisme
Les Cours du Collège de France
LE 24/02/2017

Pourquoi faut-il réévaluer les résistances ouvrières? Quel a été le rôle des sciences et de l’histoire sociale pour redécouvrir les textes de la culture...

Trump le petit : et si la caricature renforçait le pouvoir
4 min
Trump le petit : et si la caricature renforçait le pouvoir
La Vie numérique
LE 20/02/2017

Un mème montre Donald Trump en nain. C'est drôle, mais est-ce productif politiquement ?

Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 3/4
2002Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 3/4
LE 14/10/2016

En 1976, le cours de Michel Foucault au Collège de France, "Il faut défendre la société", portait sur la guerre et le pouvoir politique. Dans celui du...

Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 4/4
2002Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 4/4
LE 14/10/2016

En 1976, Michel Foucault initiait une série de leçons intitulée "Il faut défendre la société". France Culture nous propose d'écouter un extrait du cours...

Michel Foucault à propos de son livre "Histoire de la sexualité", tome 1
1977Michel Foucault à propos de son livre "Histoire de la sexualité", tome 1
LE 30/09/2016

Paula Jacques reçoit Michel Foucault en 1977 à l'occasion de la parution du premier tome "La volonté de savoir" de son ouvrage "Histoire de la sexualité".

Nuit spéciale Michel Foucault 2/2 : Herméneutique du sujet et Le courage de la vérité
2002Nuit spéciale Michel Foucault 2/2 : Herméneutique du sujet et Le courage de la vérité
LE 15/09/2016

Cette "Nuit spéciale" est consacrée aux cours de Michel Foucault au Collège de France. On pourra écouter "L'Herméneutique du sujet" de 1982 et sa dernière...

Autoportrait de Michel Foucault : "Je pense que le rôle d'un philosophe c'est de déranger"
2002Autoportrait de Michel Foucault : "Je pense que le rôle d'un philosophe c'est de déranger"
LE 15/09/2016

France Culture nous donne à écouter un entretien de Michel Foucault diffusé sur Radio Canada le 21 avril 1971. Il y aborde, entre autres, le thème de l'engagement...

Michel Foucault en 1972 à propos de son livre "Histoire de la folie à l'âge classique"
1972Michel Foucault en 1972 à propos de son livre "Histoire de la folie à l'âge classique"
LE 15/09/2016

A l'occasion de la réédition de son livre "Histoire de la folie à l'âge classique", Michel Foucault est interviewé en 1972 par Georges Charbonnier.

Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 1/4
2002Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 1/4
LE 15/09/2016

De janvier à mars 1976, Michel Foucault a consacré ses leçons du Collège de France au pouvoir et à l'histoire autour du thème "Il faut défendre la société"....

Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 2/4
2002Michel Foucault au Collège de France : Il faut défendre la société 2/4
LE 15/09/2016

En 1976, Michel Foucault a consacré ses leçons au Collège de France à la thématique du pouvoir et de la guerre. Il s'agit du cours "Il faut défendre la...

Nuit spéciale Michel Foucault 1/2 : Sécurité, territoire et population
2002Nuit spéciale Michel Foucault 1/2 : Sécurité, territoire et population
LE 15/09/2016

Philippe Artières, président du centre Michel Foucault, présente les cours de Michel Foucault au Collège de France autour du thème "Sécurité, territoire...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.