LE DIRECT

Le coffre fort de ma mère : photographies


Le Temps qu'il fait, 2009

Description

Pierre-Jean Amar, fils unique d'une famille juive algéroise, orphelin de père à quinze ans, sera jusqu'à l'âge adulte prisonnier d'une mère malade et autoritaire, extraordinairement abusive. De cette jeunesse confisquée, d'où il ressort une funeste impression de mort dans la vie, naîtra un goût pour l'art et un .besoin d'expression que la pratique de la photographie allait combler. C'est donc naturellement par ce moyen qu'il a fait, en fixant divers objets de l'appartement où il vivait près d'elle (l'armoire à pharmacie débordant de remèdes, le placard à vaisselle, le lit, la table de nuit... et jusqu'au coffre-fort tellement symbolique de son enfermement) une manière de portrait par contumace de cette mère aimée autant qu'haïe, et un autoportrait par ricochet.

Cette tentative autobiographique - dont le lecteur saisit forcément la dimension d'exorcisme - le mettra dans une position positivement inconfortable : celle d'avoir à reconnaître dans cet étrange cas de possession les marques les plus banales de l'amour et de la vie ordinaire. (4ème de couverture).

Les oeuvres de Pierre-Jean Amar

Les dernières publications sur Pierre-Jean Amar

Willy Ronis, l’instant du déclic (1910-2009)
59 min
Une vie, une oeuvre
LE 20/10/2018

Révélé au grand public sur le tard, Willy Ronis disait être « tombé en photographie non par vocation, mais par accident ». Persuadé que le merveilleux...

Sur la route… de la photo, mémoire d’un territoire
48 min
Sur la route
LE 10/06/2017

Vingt ans après un travail photographique en trois tomes à Port-Saint-Louis-du-Rhône, Bernard Lesaing retourne sur ce territoire de Camargue à la rencontre...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.