LE DIRECT
Le dernier verre

Le dernier verre


Pocket, 2014

Description

Préface de David Servan-Schreiber

Olivier Ameisen avait tout pour être heureux : rejeton surdoué d'une talentueuse famille, bachelier à seize ans, pianiste exceptionnel, brillant cardiologue, il s'iinstalle à New York au début des années 80, et sa carrière médicale et universitaire prend aussitôt son envol. Mais derrière ce personnage charismatique se cache un grand anxieux. Depuis l'enfance, Ameisen est tenaillé par de profonds sentiments d'insécurité et d'inadéquation. A New York, cette anxiété explose et devient ingérable - et la seule chose qui lui permet de la soulager, c'est l'alcool. La suite, on connaît : Ameisen sombre dans la boisson. A la fin des années 90, il rentre en France. Le cardiologue d'exception, le pianiste brillant n'est plus que l'ombre de lui-même, titubant d'une cuite à l'autre, alternant cures de désintoxication et réunions chez les Alcooliques Anonymes. Pourtant, contre toute attente, cet homme est guéri depuis près de cinq ans, libéré de l'envie même de boire. Parce qu'il a pris son destin en main alors que tout semblait perdu, parce qu'il n'a jamais douté qu'on trouverait un traitement efficace, il a fini par faire lui-même une découverte révolutionnaire : le médicament qui lui a sauvé la vie et bouleverse déjà le traitement de l'alcoolisme et de l'addiction en général. - Présentation de l'éditeur

L'oeuvre d'Olivier Ameisen

Les dernières publications sur Olivier Ameisen

La dépendance à l’alcool : raison ou déraison autour du baclofène ?
45 min
Matières à penser avec René Frydman
LE 29/08/2017

Comme vous avez pu le constater les Discussions du soir deviennent Matières à penser. Nous parlerons pour cette reprise de dépendance à l’alcool avec...

image par défaut
58 min
Science publique
LE 07/09/2012

En août 2012, 45 000 patients ont été traités avec du baclofène : 11 000 d’entre eux l’auraient été dans le cadre d’un sevrage alcoolique.

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.