LE DIRECT

Le genou de Jacques : singularités et théorie du moi dans l'oeuvre de Diderot


Hermann, Fictions pensantes, 2010

Description

Diderot, qui n’a cessé de s’interroger sur la nature des événements et sur les limites du langage, a fini par produire une philosophie des singularités dans laquelle la question du moi occupe une place importante. Cette aventure intellectuelle et artistique constitue l’objet du présent essai. Trois questions l’organisent : Comment dire les singularités ? Qu’est-ce que le moi selon Diderot ? Quel rôle jouent les fictions et la création littéraire dans cette exploration du monde humain ? On découvre ainsi un penseur attentif à la variété des expériences et soucieux de ne pas trahir le réel. Paradoxalement, cette exigence le conduit, après d’autres, à inventer des fictions d’un type particulier, comme Jacques le fatalisteLe Neveu de Rameau ou Le Rêve de D’Alembert. C’est précisément pour définir cette catégorie d’oeuvres que Franck Salaün a forgé le concept de fiction pensante.
(Présentation de l'éditeur)

Les dernières publications sur Franck Salaün

David Hume ou l'art d'être sceptique (1/4) : Le paradoxe de l’identité hum(e)aine
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 14/10/2019

Qui suis-je ? Où suis-je ? Que fais-je ? Depuis le début de l’histoire de la pensée, on se pose ces questions. David Hume, qui tient la flamme des Lumières...

De l'amitié entre philosophes (3/4) : Rousseau et Diderot, meilleurs ennemis
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 20/03/2019

En 1742, deux jeunes intellectuels se rencontrent, admirant tous deux l’Antiquité et partageant la même idée très élevée de la vertu : Rousseau et Diderot....

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.