LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le miroir obscur : une histoire du cinéma des vampires


Rouge profond, 2013
Description

« Parler du cinéma, c'est toujours parler de moi, le vampire. »

Dès ses origines, toutes les conditions étaient réunies pour faire du cinéma l'art privilégié des vampires : une salle plongée dans la nuit éternelle, le faisceau hypnotique du projecteur et, sur l'écran, ces ombres imitant l'apparence de la vie. De façon idéale, le vampire devint la créature expérimentale du cinéma, lui permettant d'éprouver ses limites : retournant l'image en son négatif, en épuisant le noir et blanc, faisant jaillir sa couleur (le rouge, la couleur par excellence), la plongeant dans des extases psychédéliques... Le pouvoir de fascination prêté aux stars, nul mieux que le vampire ne l'incarna, peuplant un Hollywood spectral d'amants ténébreux et de séductrices d'outre-tombe. Ce livre invite à découvrir une autre histoire du cinéma. Nosferatu, Vampyr, Dracula, Les Prédateurs, The Addiction, Morse, Twixt... en sont les étapes, et Max Schreck, Nicolas de Gunzburg, Bela Lugosi, Christopher Lee, Andy Warhol, ou encore David Bowie, les héros.

Plonger dans cette histoire secrète est comme regarder à travers un miroir obscur où le vampire n'en finit pas de multiplier ses reflets. (4e de couverture)

La dernière publication sur Le miroir obscur : une histoire du cinéma des vampires
Le miroir obscur : rencontre avec Stéphane du Mesnildot
1h
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......