LE DIRECT
.

Le musée imaginaire des oeuvres musicales


La rue musicale, 2018

Description

Le musée imaginaire des oeuvres musicales
Qui, de nos jours, contesterait que les symphonies de Beethoven, les concertos de Schumann et les sonates de Schubert sont des oeuvres musicales ? L'on découvre pourtant dans cet ouvrage que penser la musique en termes d'oeuvres ne va pas de soi : il n'en a pas toujours été ainsi, et le concept d'oeuvre lui-même varie au gré des époques. Cette enquête sur les origines de notre « musée imaginaire des oeuvres musicales » retrace les développements esthétiques, musicaux, politiques et sociaux qui, à partir de la fin du XVIIIe siècle, ont contribué à sa formation, puis à son institution. Pour répondre aux interrogations modernes sur la nature et les implications de la production d'oeuvres dans le champ musical, Lydia Goehr revendique un concept d'oeuvre ouvert, historique, immanent aux pratiques elles-mêmes. Il s'étend alors aux formes contemporaines de la musique désormais intégrées dans notre « musée », comme celles de John Cage, en rébellion contre l'oeuvre, et jusqu'aux genres tenus pour populaires, comme le jazz.

Traduit de l'anglais par Christophe Jaquet, avec la collaboration de Claire Martinet

La dernière publication sur Lydia Goehr

Lydia Goehr, Le musée imaginaire des oeuvres musicales
59 min
Les Chemins de la philosophie
LE 02/03/2018

En quoi la Cinquième Symphonie de Beethoven est-elle l'oeuvre musicale par excellence pour les philosophes de la musique ?

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close