LE DIRECT
Le Mythe d'Al-Quaeda, Rik Coolsaet

Le Mythe d'Al-Quaeda : le terrorisme symptôme d'une société malade


Editions Mols, 2004

Description

En quelques années, il a semblé changer notre manière de penser, notre conception de la stratégie, notre vision des alliances et des relations internationales. C’est au point où l’on parle volontiers d’une époque entièrement nouvelle, comme s’il y avait un avant le 11 septembre et un après.... Dans la logique de cette évolution, il nous est très rapidement venu à l’esprit que les conditions de cette époque, et principalement le terrorisme, étaient aussi exceptionnelles que la perception que nous en avions, — c’est-à-dire uniques, sans précédent. Il se trouve que cela ne correspond en rien à la réalité historique.

Le mythe Al-Qaida nous montre, à partir de deux exemples précis et largement documentés – la vague de terrorisme anarchiste de la fin du XIXe siècle et la vague de terrorisme pan fasciste des années 1930 – combien le phénomène de notre époque n’est pas nouveau. Les deux exemples sont frappants : on y reconnaît les mêmes actes criminels, le caractère transfrontalier de la menace, des réactions identiques allant des réticences des nations aux premières législations internationales qui sont l’esquisse de notre communauté internationale ; on y retrouve aussi les mêmes sources du terrorisme, dans des groupes importants qui sont marginalisés et, ainsi, poussés à des actions violentes. Là aussi, le passé nous est une précieuse référence, en éclairant le présent hors des passions et des conclusions hâtives.

La dernière publication sur Rik Coolsaet

Nouveaux regards sur le djihadisme (2/4) : Entre salafisme quiétiste et action violente : des radicalisations
50 min
CulturesMonde
LE 31/05/2016

Alors que s'ouvre à Strasbourg le procès d'une "filière djihadiste" de six personnes, la question de la radicalisation fait débat en Europe. Qu'est-ce...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.