LE DIRECT
Le Zéro et l'infini

Le Zéro et l'infini


Calmann -Levy, 2005

Description

Résumé :

Moscou, 1937. Dans un régime communiste, l'individu est zéro, et le Parti, c'est l'infini. Roubachov le sait : apparatchik lui-même, il a épuré sans états d'âme. Le voilà happé à son tour par la machine à broyer, soumis à des interrogatoires et sommé de se prêter à la mise en scène macabre qui le fera avouer qu'il est un traître, un ennemi de la classe ouvrière. Va-t-il se renier quand il s'agit de son propre sort ? Va-t-il sacrifier sa dignité, son amour-propre, en plus de sa vie (dont il sait qu'elle se termine), pour la «plus grande gloire du Parti» ? Mais pourquoi ce parti, qu'il a tant aimé, qui a porté tant d'espoirs, a-t-il besoin de dévorer ainsi ses enfants ? La question taraude Roubachov, mais un peu tard...

Les oeuvres d'Arthur Koestler

La corde raide

La corde raideArthur KoestlerBelles Lettres, 2017

Les dernières publications sur Arthur Koestler

La Nuit rêvée de Serge Klarsfeld (5/12) : Arthur Koestler, un intellectuel dans le siècle
55 min
Les Nuits de France Culture
LE 10/08/2020
Le 25 juin 2005, dans "Répliques", Alain Finkielkraut invitait Michel Laval, l’auteur d’une biographie de Koestler, à dialoguer avec Pierre Daix, l’ancien...
L'aveu sous toutes ses formes (2/5) : L’aveu comme puissance d’affirmation et détachement de soi
44 min
Matières à penser
LE 30/07/2019
L’aveu est une pratique complexe et controversée. Sa plasticité et son ambivalence expliquent qu’il soit toujours présent sans jamais cesser de se recomposer....
L'aveu sous toutes ses formes (2/5) : L’aveu comme puissance d’affirmation et détachement de soi
44 min
Matières à penser
LE 26/02/2019
L’aveu est une pratique complexe et controversée. Sa plasticité et son ambivalence expliquent qu’il soit toujours présent sans jamais cesser de se recomposer....
image par défaut
image par défaut
image par défaut

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close