LE DIRECT

Les cartels du lait : comment ils remodèlent l'agriculture et précipitent la crise


Don Quichotte éditions, 2016

Description

C'est un message envoyé aux journaux. Sur la photocopie d'une lettre que lui a adressée Danone, le 29 octobre 2015, P. a entouré les derniers prix du lait, et il a écrit au-dessus deux mots au feutre : «À l'aide». À côté de la signature de la directrice lait du groupe, il a ajouté : «le mépris des producteurs».

Avec la fin des quotas laitiers, le 1er avril 2015, les éleveurs sont nombreux à attendre, comme P., une lettre de leur laiterie, qui leur annoncera chaque mois leur prix. Un prix en chute libre. En ouvrant les vannes de la production, il était mécanique que le lait coulerait à flots, et que son prix baisserait, provoquant une nouvelle crise sociale. Selon les estimations de l'Institut de l'élevage, un quart des éleveurs dégagera en 2015 un revenu inférieur à 10 000 euros. Cette crise n'était pas une surprise. Et pour les industriels, elle n'est qu'un dégât collatéral. Un mal pour un bien : la restructuration. Avec la fin des quotas, le lobby industriel vise aussi un basculement de la production et de l'élevage vers de nouveaux modèles. Promouvoir de la mécanisation, du grand troupeau, de la ferme géante. Et approvisionner les tours de séchage de lait - l'outil de fabrication de la poudre de lait - indispensables à l'exportation.

«Le lait, c'est la vie» ? En dépit de ce que nous rappellent sans cesse les publicités préconisant la consommation de «trois produits laitiers par jour», le lait, c'est avant tout un vaste marché, et des firmes qui en profitent. Les multinationales du lait n'hésitent pas à se coaliser en cartels face à la grande distribution, à tenter de faire plier les filières fromagères de qualité, et à imposer au ministère de la Santé leur feuille route pour l'étiquetage nutritionnel des aliments. Les projets d'expansion du lobby du lait dans l'économie mondialisée paraissent aveugles et sans limites. Et leurs ravages, inévitables.

À moins qu'un vrai débat ne s'engage.

Les dernières publications sur les mêmes auteurs

L'ogre du lait (3/3) : Roquefort: La main mise de Lactalis
29 min
Les Pieds sur terre
LE 22/10/2020
Roquefort-sur-Soulzon, dans l’Aveyron, est le haut et unique lieu de production du fromage Roquefort. Le village est en grande partie propriété de Société,...
L'ogre du lait (2/3) : Belle-Île-en-Mer parviendra-t-elle à quitter Lactalis ?
28 min
Les Pieds sur terre
LE 21/10/2020
A Belle-île-en-mer, sur les 10 éleveurs de vaches laitières, 9 travaillent pour Lactalis. Ces derniers sont peu payés. Leur lait est transporté quotidiennement,...
L'ogre du lait (1/3) :  La pollution de la rivière de la Seiche
28 min
Les Pieds sur terre
LE 20/10/2020
En Ille-et-Vilaine, à Retiers, se trouve l’une des plus grandes laiteries d’Europe : la société laitière de Retiers, propriété du groupe Lactalis. En 2017,...
Journal breton - saison 2 (8/13) : La fabrique du silence : les agriculteurs sous la pression des industriels
29 min
Les Pieds sur terre
LE 29/01/2018
"Ils ont sur nous un droit de vie ou de mort". Un producteur de lait et un éleveur dénoncent les pratiques et les intimidations des industriels du secteur,...
Asphyxie des prix agricoles : qui a les clés ?
44 min
Paysannerie, rebonds et sursis (2/4) : Crise du lait : vers une re-féodalisation du monde
58 min
CulturesMonde
LE 25/10/2016
Fin août dernier, plus de 400 agriculteurs bloquaient les routes menant à l’usine Lactalis de Laval afin d'obtenir « un juste prix du lait ».La fin des...
image par défaut
49 min
image par défaut
58 min
À venir dans ... secondes ...par......