LE DIRECT
Les cent derniers jours du Parti socialiste

Les cent derniers jours du Parti socialiste


Les Liens qui libèrent, 2017

Description

Les 100 derniers jours du parti socialiste

« À l'enterrement d'un Parti mort
 Deux militants s'en vont.
 Ils ruminent leur sort
 Trouvent injuste sa disparition ;  
 Ils sont les seuls que ce trépas étonne ?  
 Cela prouve que ce sont eux qui déconnent. »

Ça n'est pas si grave la mort d'un parti. Tout est mortel.

Les  choses naissent, croissent, atteignent leur apogée et déclinent. Puis  elles meurent. Pour beaucoup d'entre nous, ce sera comme perdre un ami,  une tristesse. Mais c'est inéluctable. Le PS n'a plus aucune rationalité  électorale. Un comble pour un parti qui se voulait réaliste et  raisonnable.

La mort du Parti socialiste aura lieu le 23 avril  2017. L'enterrement le 9 mai suivant. Peu importe la forme que prendra  cette disparition, la pire étant que le nom reste, vide de sens, peuplé  de vieux notables, vendant leur bonhomie pour quelques circonscriptions  gagnables. Pitié, pas ça.

Des maladies le rongeaient depuis 35 ans. Elles étaient mortelles :
Libéroencéphalite  dégénérative, Bordéloplastie, Déboussolite rétractile, syndrome de la  Vallssette, Surdité profonde, Cécité totale, etc. Mais là où il fallait sans doute des remèdes de cheval, on lui a refilé des placebos... Repose en paix.

Les oeuvres de Bruno Gaccio

Blanc c'est pas nul

Blanc c'est pas nulBruno Gaccio et Marie NaudetEdition Descartes & Cie, 2011

Les dernières publications sur Bruno Gaccio

Qui a cassé le PS ?
55 min
Grand reportage
LE 16/11/2018

Un an et demi après sa déroute à la présidentielle, le Parti socialiste s'apprête à dresser le bilan du quinquennat Hollande. Mais pour de nombreux socialistes...

image par défaut
43 min
image par défaut
28 min
image par défaut
50 min
image par défaut
50 min
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.