LE DIRECT
.

Les hommes aussi s'en souviennent. Une loi pour l'Histoire


Stock, 2004

Description

Le 26 novembre 1974, Simone Veil, ministre de la Santé au gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing, présente son projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse devant l’Assemblée nationale. Modifier profondément la loi répressive de 1920 est urgent : chaque année, entre 300 000 et 500 000 femmes ont alors recours à l’avortement clandestin ou se rendent à l’étranger pour se faire avorter, tandis que des médecins de plus en plus nombreux font part publiquement de leur pratique des IVG en toute illégalité.Ce discours et les débats qui l’ont suivi révèlent à la France entière une femme courageuse et déterminée, défendant à la fois la dignité de la femme et l’intérêt de la Nation, face à des parlementaires déchaînés.Personne n’a oublié ce discours. Beaucoup considèrent cette loi comme le fait le plus marquant du septennat Giscard.Trente ans plus tard, Simone Veil a enfin accepté de voir publier son discours de novembre 1974. Il est suivi d’un long entretien avec Annick Cojean, journaliste au Monde. Simone Veil revient ainsi sur ces débats. On comprend pourquoi la publication de ce texte est aujourd’hui plus que nécessaire. Aujourd’hui où certains tentent de remettre en cause cette loi au nom de conceptions religieuses contraires aux fondements de l’État républicain.

La dernière publication

Liberté, égalité, féminité
1h49
Grande traversée : Simone Veil, pour mémoire
LE 25/07/2018

L'engagement de Simone Veil pour les droits des femmes remonte à loin, avant même son accession à un ministère. L'intelligence politique et la force de...

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close