LE DIRECT

L'Éternité reçue


Desclée de Brouwer, 2018

Description

Ce livre est à la fois sauvage et réfléchi. Sauvage parce qu'il exclut d'emblée les paix morbides, ces « sagesses de camomille » qui, sous couvert d'apprivoiser la mort, empoisonnent la vie. Il clame en premier lieu que nous ne sommes pas faits pour mourir.Mais ce cri oblige à une méditation plus profonde. Nous devons mourir à notre désir de maîtrise. Chaque fois que notre vie rencontre un obstacle, nous sommes invités à nous déprendre de nous-mêmes. Ce consentement à la mort se nomme amour. Mourir à soi-même, c'est tuer ce qui, dans notre vie, est obsédé par la vie.Ces « petites morts », lues à partir de la pensée de Simone Weil, indiquent un chemin de dépossession et de plénitude. À l'heure où nous serons dessaisis de tout, c'est notre propre vie qui nous sera redonnée. Nous étions à la lisière du paradis, et nous ne le savions pas ! Il faudra bien l'éternité pour prendre la mesure de cette étrange nouvelle.
(Présentation de l'éditeur)

Les oeuvres de Martin Steffens

L'Éternité reçueMartin SteffensDesclée de Brouwer, 2018

Les dernières publications sur Martin Steffens

Simone Weil, philosophe sur tous les fronts (2/4) : Aimer le Christ : de la douleur à l’extase
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 02/07/2019
En 1938, Simone Weil découvre le Christ. Dans sa conception de la religion, l’importance du rapport au corps est capitale, c’est grâce à lui que l’on discipline...
Pourquoi il faut lire Simone Weil aujourd'hui
icon/ cameraCreated with Sketch.
Vidéo
Simone Weil, philosophe sur tous les fronts (2/4) : Aimer le Christ : de la douleur à l’extase
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 04/12/2018
En 1938, Simone Weil découvre le Christ. Dans sa conception de la religion, l’importance du rapport au corps est capitale, c’est grâce à lui que l’on discipline...
Sommes-nous encore capables d’attendre le meilleur pour l’avenir ?
image par défaut
59 min
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close