LE DIRECT
Lettres de guerre : 1914-1918

Lettres de guerre : 1914-1918


Gallimard, 2018

Description

Édition de Patrice Allain et Thomas Guillemin. Préface de Patrice Allain

Mort d’une surdose d’opium en 1919 à l’âge de vingt-trois ans, alors qu’il est encore sous l’uniforme, Jacques Vaché est reconnu comme celui par qui le surréalisme est arrivé. Du premier Manifeste à ses derniers Entretiens, André Breton aura toujours célébré celui qu’il appelait «l’homme que j’ai le plus aimé au monde». Et quinze Lettres de guerre, envoyées depuis le front à son ami poète ainsi qu’à Théodore Fraenkel et Louis Aragon, auront suffi pour que Vaché devienne l’arme secrète de plusieurs générations. Breton révélait en 1919 son «Umour» sans H, surgi au milieu des combats, l’expression poétique la plus pure de l’humour noir et de la «désertion intérieure». 
Présenter pour la première fois l’intégralité des lettres écrites par Jacques Vaché à sa famille et à ses amis pendant la guerre (158 dont 23 totalement inédites) permet de marquer le point de départ d’une aventure moderne et de mettre en lumière le soldat en action, la vocation prometteuse du dessinateur et la singularité du «dandy des tranchées».

L'oeuvre de Jacques Vaché

Les dernières publications sur Jacques Vaché

Tranchées dans le vif
59 min
Tranchées dans le vif
La Compagnie des poètes
LE 09/11/2018

« Je promène de ruines en villages mon monocle de cristal et une théorie de peintures inquiétantes -, j'ai successivement été un littérateur couronné,...

image par défaut
59 min
Jacques Vaché, le détonateur
Une vie, une oeuvre
LE 20/06/2015

Portrait sonore de Jacques Vaché, précurseur du mouvement surréaliste.

image par défaut
29 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.