LE DIRECT

L'institution renversée : folie, analyse institutionnelle et champ social


Eterotopia, collection Parcours, 2018

Description

De la psychothérapie institutionnelle à la sociologie d’intervention, en passant par la manière dont des mouvements politiques transforment et font l’analyse en acte des institutions auxquelles ils sont assujettis, l’expression « analyse institutionnelle » a été l’objet d’appropriations différentes et souvent divergentes. Revendiquée diversement par Jean Oury, Félix Guattari, Georges Lapassade ou René Lourau, elle ne s’est jamais résumée à un paradigme unitaire et bien identifié.
L’objet de ce livre est d’explorer cette pluralité, en revenant sur quelques-uns des moments forts de l’émergence de cette formule agissante, au croisement de la santé mentale, de la pédagogie et de la pratique politique.
On se propose ici de montrer en quoi l’analyse institutionnelle, dont la définition donne lieu à des remaniements constants, signifie un double renversement : celui d’une réalité institutionnelle donnée, mais aussi de ce qu’institution peut vouloir dire, pour en faire autre chose que l’étatisation ou la bureaucratisation de la pratique collective. Inventer de nouvelles institutions suppose dès lors de réinventer ce que l’on entend par institution. Ce sont les figures plurielles, pour une part encore tâtonnantes, de ce renversement subjectif et micropolitique, que l’on tente d’approcher ici.
(Présentation de l'éditeur)

L'oeuvre de Valentin Schaepelynck

La dernière publication sur Valentin Schaepelynck

Faut-il tuer Freud ? (4/4) : Machines partout, Œdipe nulle part
59 min
Les Chemins de la philosophie
LE 26/09/2019

Qui est Félix Guattari, celui qui, avec le philosophe Gilles Deleuze, remet en cause l'enseignement freudien dans le livre "L’Anti-Œdipe", publié en 1972...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.