LE DIRECT
Molière ou l'essence du génie comique

Molière ou l'essence du génie comique


Grasset - Cahiers Rouges

Description

4ème de couverture Publié pour la première fois en 1929, traduit en plusieurs langues, le Molière de Ramon Fernandez n'a pas pris une ride. Peu d'ouvrages de critique littéraire ont montré aussi lumineusement que la vérité intime d'un écrivain n'est pas à chercher dans les anecdotes ni dans les témoignages de ses contemporains, mais à déduire de l'agencement de ses créations et de la psychologie de ses personnages. Confronté aux «légendes biographiques accumulées» sur Jean-Baptiste Poquelin, Ramon Fernandez cherche dans l'oeuvre de Molière ce qui peut éclairer sa personnalité, sa vie, son destin. «Peut-on rejoindre l'homme à travers l'oeuvre ? Peut-on comprendre comment la ligne d'une vie coïncide avec la courbe d'un métier ?» Fernandez pose la création comme miroir d'une vie, l'oeuvre comme volonté, et remonte aux sources du rire moliéresque. Cet essai, irradié par une langue nerveuse et limpide, nous convie à une double redécouverte. Celle de Molière, bien sûr, mais aussi celle de Ramon Fernandez, grand critique injustement méconnu. - 4e de couverture -

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.