LE DIRECT
Couverture de l'ouvrage

Ninfa profunda. Essai sur le drapé-tourmente - Page 3


Gallimard, 2017

Description

On trouve dans la poésie et les romans de Victor Hugo une étrange correspondance : regarder une femme - en la désirant - équivaut à sombrer dans la profondeur d'un océan. Voir la femme? «Voir le dedans de la mer». Voir une tempête se lever ? Sentir monter les effluves du désir. Comment l'écriture va-telle rendre sensibles les tourments psychiques pour autant qu'ils sont faits aussi de tourmentes physiques et, même, atmosphériques ?

Nous voici alors convoqués, au-delà de l'exégèse littéraire, sur le plan d'une vaste phénoménologie du monde visible : c'est bien matériellement, en quelque sorte, que cette équivalence se manifestera sur chaque feuille de papier dans l'immanence même des images admirables inventées par Victor Hugo – façon de découvrir, dans les chimères hypocondriaques du peintre-poète, un grand art lucrétien capable de donner à chaque organe l'immensité d'une tempête et à chaque milieu l'intensité d'un geste corporel animé de passion. Sur le site de l'éditeur

Collection Art et Artistes, Gallimard - Parution : 20-04-2017 - 160 pages, 41 illustrations, sous couverture illustrée, 160 x 220 mm - Genre : Essais - Époque : XXe-XXIe siècle - ISBN : 9782072711398

Les dernières publications sur Georges Didi-Huberman

image par défaut
44 min
image par défaut
45 min
image par défaut
44 min
image par défaut
34 min
image par défaut
58 min
image par défaut
8 min
image par défaut
34 min
image par défaut
50 min
image par défaut
59 min
image par défaut
34 min
image par défaut
29 min
image par défaut
59 min
image par défaut
44 min
image par défaut
59 min
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.