LE DIRECT
Editions Parigramme, 2012

Paris ouvrier


Parigramme, 2012

Description

Présentation de l'éditeur :

Paris, ville ouvrière ? L’expression n’a pas toujours été incongrue : au milieu du XIXe siècle, les prolétaires sont près de 40% de sa population. Leur domination sociologique – jusqu’au cœur de la capitale et pas seulement dans ses faubourgs – se double d’une suprématie politique. L’ouvrier tutoie l’histoire et la liberté au long d’une chaîne ininterrompue : les quarante-huitards ont été bercés par les récits des témoins oculaires de la Grande Révolution, les premiers communistes se font raconter la Commune par ses vétérans et les FTP portent sur leur brassard le bonnet phrygien.

L’ouvrier a fait Paris comme il en a écrit l’histoire : il l’a – au sens propre – bâtie mais en a aussi, entre Gavroche et Gabin, façonné “l’atmosphère”. Être ouvrier, c’était aller vêtu différemment, parler différemment, aimer différemment…

Le parcours commence avec le “sublime”, ce type ouvrier du second Empire, forte tête refusant la discipline de l’usine et prêt à en claquer la porte à chaque instant ; il s’achève avec les derniers camarades, membres d’une contre-société globale soudée par ses rites d’appartenance.

Il reste des heures glorieuses quelques lieux où l’Histoire s’est emballée, et une moisson d’adresses correspondant à autant de sièges de partis ou de syndicats, de journaux, de coopératives, de domiciles de militants, d’usines… ultimes témoins d’un monde englouti.

L'oeuvre d'Alain Rustenholz

La dernière publication sur Alain Rustenholz

Paris, la mère de toutes les batailles
30 min
Politique !
LE 31/08/2019

La lutte pour le siège de maire de Paris, en mars 2020, s'annonce d'autant plus disputée que le premier édile de la capitale est un personnage politique...

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close