LE DIRECT
Couverture du livre

Pierres blanches : problèmes du personnalisme


Le Félin, 2007

Description

« L'histoire ne fait pas de pause, jamais on ne peut se mettre en dehors du jeu. » Landsberg

En 1933, à l'arrivée des nazis au pouvoir, Landsberg quitte l'Allemagne. Ce sera le début de la période d'exil. En Espagne, il enseigne à l'université de Barcelone mais, une fois encore, les troupes franquistes le contraignent au départ. Il rejoint la France, fait la connaissance d'Emmanuel Mounier et du mouvement « Esprit ». Ses textes influenceront de manière décisive la revue et son fondateur. Engagé dans la Résistance, il passe deux ans dans la clandestinité et refuse l'offre de Jacques Maritain de fuir la France pour les États-Unis. Durant cette période, la question du suicide le hante. Arrêté par la Gestapo en 1943, Landsberg meurt le 2 avril 1944 au camp d'Oranienburg.

Paul-Louis Landsberg est né à Bonn le 3 décembre 1901. L'influence de Max Scheler et Romano Guardini marque son adolescence et le rapproche du catholicisme. Il étudie la philosophie à Fribourg avec Husserl et, proche de Horkheimer, il collabore au Bulletin de recherches sociales, la revue des travaux de l'École de Francfort.

L'oeuvre de Paul, Louis Landsberg

La dernière publication sur Pierres blanches : problèmes du personnalisme

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......