LE DIRECT
"Plaidoyer pour l'universel" (septembre 2019)

Plaidoyer pour l'universel


Fayard, 2019

Description

Un texte précieux et puissant de Francis Wolff qui, contre le relativisme de notre temps, grâce  à la limpidité des idées et la force des arguments, fonde un humanisme reposant sur l'universalité.

Jamais nous n’avons été aussi conscients de former une seule humanité. Nous nous savons tous exposés aux mêmes risques : changement climatique, crise économique et écologique, épidémies, terrorismes, etc. Mais alors qu’elle s’impose dans les consciences, l’unité de l’humanité recule dans les représentations : revendications identitaires, nationalismes, xénophobies, radicalités religieuses. L’universel est accusé de toutes parts : il serait oublieux des particularismes et des différences, en somme il serait trop universel. Ou il ne le serait pas assez, il ne serait que le masque du plus fort : du patriarcat (tous les hommes, mais pas les femmes), de l’Occident (tous les hommes, mais seulement les Blancs), ou de l’anthropocentrisme (tous les hommes, mais pas les animaux).
Contre ces replis, il faut que les idées universalistes retrouvent leur puissance mobilisatrice et critique. Contre la dictature des émotions et des opinions, défendre la raison scientifique. Contre l’empire des identités, refonder une éthique de l’égalité et de la réciprocité.
Sur quoi peut aujourd’hui reposer cet héritage des Lumières ? Ni sur un Dieu, ni sur la Nature, car ils prouvent tout et son contraire. Il faut s’y résoudre : l’humanité est seule source de valeurs. Pour autant, nous ne sommes pas condamnés au relativisme. Car l’humanité, ce n’est pas seulement l’ensemble des êtres humains,
c’est aussi la qualité présente en chacun de nous et qui nous lie aux autres : non pas la capacité de communiquer qui est aussi propre à d’autres espèces, ni l’aptitude à raisonner que possèdent certaines machines, mais la faculté de raisonner en communiquant, autrement dit de dialoguer.

Philosophe et professeur émérite à l’École normale supérieure (Paris), Francis Wolff est notamment l’auteur, chez Fayard, de Philosophie de la corrida _(2007), Notre humanité (2010), Pourquoi la musique ? (2015), Il n’y a pas d’amour parfait (2016, prix Bristol des Lumières 2016 et prix lycéen du livre de philosophie 2018) etTrois utopies contemporaines (2017)._

Les dernières publications sur Francis Wolff

Francis Wolff - Plaidoyer pour l’universel / Justine Lacroix et Jean-Yves Pranchère - Les droits de l’homme rendent-ils idiot ?
49 min
Avis critique
LE 02/11/2019

Cette semaine comme chaque semaine, deux essais sous les feux de la critique :"Plaidoyer pour l’universel" de Francis Wolff et "Les droits de l’homme rendent-ils...

L’amour est-il un objet scientifique ?
33 min
La Grande table idées
LE 18/10/2019

L'amour, un objet mystérieux que non seulement l'art, mais aussi la science, tentent d’éclairer. On en parle avec le philosophe Francis Wolff et Astrid...

Peut-on définir l'amour ?
Conférences
École normale supérieure
LE 19/06/2019

Est-ce une passion ou des actions ? Est-ce un état ou une disposition, celle d’un sujet, l’amoureux ? Ou est-ce une relation entre deux sujets, les amants...

Pourquoi la vie sans musique est une erreur
Conférences
École normale supérieure
LE 12/02/2019

Pourquoi, partout où il y a de l’humanité, il y a de la musique ? Que dit la musique que la philosophie ne peut atteindre ?

Bernstein's story
28 min
La Grande table (1ère partie)
LE 25/04/2018

Renaud Machart, jounaliste au Monde, spécialiste de la musique nord-américaine et auteur de "Leonard Bernstein" (Actes Sud, 2007) et Francis Wolff, philosophe,...

10 idées sur la France de 2017 pour penser 2018
LE 29/12/2017

Régis Debray, Nathalie Heinich, Francis Wolff, Elsa Dorlin, Rachid Benzine, François Jullien... philosophes, sociologues, économistes, juristes... ont...

Un autre humanisme pour demain, avec Francis Wolff
33 min
La Grande table (2ème partie)
LE 13/12/2017

Francis Wolff, professeur de philosophie à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, publie Trois utopies contemporaines (Fayard, octobre 2017)

Francis Wolff : "Le clavier tempéré de Bach c'est l'émotion esthétique elle-même"
5 min
L'Idée culture
LE 02/12/2017

Le philosophe Francis Wolff nous parle des préludes et fugues de Bach, une musique "qui n'exprime ni tristesse ni joie, et c'est précisément ce qui la...

Faut-il que la gauche se change les idées ? (2ème partie)
25 min
L'Invité des Matins (2ème partie)
LE 30/10/2017

Au-delà de ses ressources financières limitées et de ses effectifs politiques et militants réduits, la gauche française semble inaudible. Pourtant de nombreux...

Faut-il que la gauche se change les idées ?
18 min
L'Invité des Matins
LE 30/10/2017

Au-delà de ses ressources financières limitées et de ses effectifs politiques et militants réduits, la gauche française semble inaudible. Pourtant de nombreux...

Conversation philosophique sur l'amour
52 min
Répliques
LE 29/07/2017

Même si on n'est pas né de la dernière pluie et qu'on n'ignore plus rien de la variabilité historique et culturelle des comportements humains, on attend...

Conversation philosophique sur l'amour
52 min
Répliques
LE 26/11/2016

Même si on n'est pas né de la dernière pluie et qu'on n'ignore plus rien de la variabilité historique et culturelle des comportements humains, on attend...

Qu’est-ce que l’amour ?
35 min
La Grande table (2ème partie)
LE 18/11/2016

La Grande Table reçoit Francis Wolff, philosophe français et professeur émérite à l'ENS. Dans son essai "Il n'y a pas d'amour parfait" paru chez Fayard,...

Pourquoi la musique ?
14 min
L'Invité culture
LE 09/08/2016

La musique n'est elle que l'art des sons ? Ou le signe d'un événement, d'une humanité ?

image par défaut
45 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.