LE DIRECT
Politique et sociétés n°37. Hacker les élections législatives. Le Parti Pirate à l’épreuve du jeu politique

Politique et sociétés n°37. Hacker les élections législatives. Le Parti Pirate à l’épreuve du jeu politique


Université de Montréal, 2018

Description

Cet article propose d’aborder la campagne des élections législatives de  juin 2012 menée par le Parti Pirate français. Nous examinons comment  cette organisation partisane, qui a la particularité de s’appuyer sur la  cyberculture pour définir sa démarche politique, tente de transgresser  les règles du jeu politique. En effet, le Parti Pirate et ses militants  souhaitent hacker la politique en concevant et en pratiquant  différemment celle-ci. Dès lors, la campagne électorale Pirate apparaît  être un cas pratique pertinent pour saisir comment les candidats et  l’organisation Pirate tentent de pratiquer la politique. Nous analysons  tout d’abord la sociographie des candidats et des suppléants Pirates,  puis la stratégie et l’organisation de la campagne, tant à l’échelle des  candidats/suppléants que de l’organisation Pirate. Enfin, nous montrons  les conséquences politiques et organisationnelles de cette campagne  électorale

La dernière publication sur Arthur Renault

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close