LE DIRECT
Couverture

Prédicateurs et journalistes, Petits récits de la persuasion en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle. Swift, Addison, Fielding et Sterne


Presses Universitaires du Septentrion, 2004

Description

(Site de l'éditeur, 2017)

Le dix-huitième siècle en Grande-Bretagne est volontiers présenté comme l'âge du roman, de la sensibilité et de l'individualité. On y voit les prémices d'une nouvelle culture, destinée au lectorat élargi issu des classes moyennes montantes, alors que s'affirme la suprématie du commerce britannique dans le monde et que l'Europe des Lumières célèbre le modèle de tolérance et d'équilibre proposé par l'Église anglicane et la Constitution britannique. Mais le sermon, genre en débat, voire en déclin, et l'essai périodique, ancêtre de notre presse de réflexion, ne témoignent pas moins brillamment des transformations fondamentales qui portent - déjà - sur la nature de la vérité et sur les conditions de sa recherche. L'argument d'autorité, celle-ci fût-elle divine, ne suffit plus ; l'interpellation de l'auditeur ou du lecteur sait se faire complice, voire intime, en particulier dans l'essai, à vocation laïque, qui se doit de séduire ses lecteurs. Les petits récits de la persuasion qui sillonnent les sermons et les essais créent donc un nouvel espace imaginaire qui leur survit toujours, car l'individu se voit ainsi reconnaître le droit d'être persuadé, en exerçant son libre consentement. Où trouver de meilleurs exemples que chez des auteurs reconnus, révélant ici leur personnalité de prédicateur ou d'essayiste : Swift, Addison, Fielding et Sterne ?

La dernière publication sur Madeleine Descargues

Laurence Sterne (3/3) : Bonne conscience et inconscient chez Laurence Sterne
58 min
La Compagnie des auteurs
LE 13/12/2017

Il est indiscutable que Sterne ait influencé Diderot, et pourtant les deux hommes sont bien différents. Si Diderot est libertin, Sterne est pasteur. Ce...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.