LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Rainbow Shell

Rainbow Shell


Laborie, 2016
Description

Avec ce nouvel opus « Rainbow Shell », la pianiste s’engage résolument sur une voie pop, une « dream pop » de l’ouest, sur les traces de l’infatigable voyageuse, l’aventureuse Katherine Mansfield. Toujours en quête de lumière, la romancière se hâta de vivre et d’écrire des formes courtes, des nouvelles le plus souvent, fortes, rarement sentimentales. Zébrée de guitares blues et des samples de Rémy Decrouy, toujours soutenue par les percussions de son autre compagnon de route, Jean-Luc Difraya, l’arrivée du violoncelliste Eric Longsworth dans le groupe colore l’ensemble de nuances nouvelles : sensibilité romanesque, engagement romantique ?

Soulignant le désir de Perrine de laisser le chant intérieur, primitif et cathartique, prendre le dessus, la voix rauque de Mathis Haug confirme cette tendance, recréant ainsi un univers onirique et intime. Quand elle donne de la voix et joue des claviers, Perrine catalyse l’énergie, tel un chaman. Elle ose affronter l’inconnu et se risque à découvrir ce que l’on est sans toujours le savoir.

Derrière l’histoire qui se joue, le familier devient étrange, la musique traverse les apparences, et nous fait passer de l’autre côté du « Magic Mirror », dans un univers délicat, souvent frémissant. À d’autres moments, elle danse avec le vent, virevolte aussi avec une énergie peu commune comme dans ce « Fly on », suivant ce marin qui s’embarque sur l’océan, à la recherche des sirènes. L’écriture de certaines chansons s’accroche à l’enfance, à la magie des rencontres, à l’insoutenable légèreté des choses. Les mots, simplement, flottent, se fixent, prennent leur sens. Ce sont des instants de vie fugitifs, des rides qui remontent à la surface du quotidien. Des plages de rêve que la pianiste nous offre, avec ses chansons à facettes, reflet permanent de ce qui tourne sans cesse du clair à l’obscur.

Comme dans « La leçon de piano », le film de Jane Campion, autre néo-zélandaise célèbre, surgit une voix intérieure, piano du fond des mers, qui devient une mélodie à laquelle le vent et la mer répondent en écho. Animée d'une soif de liberté et de spirituel, la pianiste se revendique inlassablement à travers la musique que fait résonner son instrument (piano), refusant cependant le ghetto de « femme de jazz », de « musique de femme ». Après « Mandragore & Noyau de pêche », « Délubies », « Vertigo Songs », cette musicienne a su imposer peu à peu son style et ce dernier album, « Rainbow Shell », en apporte une preuve supplémentaire.
(Présentation du label)

Les oeuvres de Perrine Mansuy

Les dernières publications sur Rainbow Shell
Conversation intime avec un piano
59 min
Les Chemins de la philosophie
LE 29/06/2021
Pour Keith Jarrett, la musique dit des choses que les mots ne peuvent pas exprimer. Alors que se passe-t-il quand le pianiste est devant son instrument,...
Conversation intime avec un piano
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 24/11/2020
Pour Keith Jarrett, la musique dit des choses que les mots ne peuvent pas exprimer. Alors que se passe-t-il quand le pianiste est devant son instrument,...
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......