LE DIRECT
Reflected Waves

Reflected Waves


Passage d'encres / Trace(s), 2016

Description

Cette publication rend compte, à travers un livre et un DVD, de la réalisation d'un projet de cartographie sonore de la ville de Melbourne par deux figures de la musique expérimentale contemporaine et des arts sonores.

En 2005, Jean-Luc Guionnet et Eric La Casa sont invités par le festival Liquid Architecture de Melbourne à repenser les relations entre son et paysage en prenant pour sujet l'agglomération australienne. L'installation dévoilée à la West Space Gallery est le fruit d'un travail de recherche sonore et graphique basée sur l'étude des ondes réfléchies à travers des captations audio réalisées aux quatre points cardinaux de Melbourne ainsi qu'au sein du quartier d'affaires de la ville.

Cette édition propose un retour sur le processus d'élaboration du projet ainsi qu'une analyse des protocoles d'enregistrements et de mixage des pistes sonores.

« Terme maritime : “onde-marée, à caractère progressif, qui se propage dans un bassin local en sens inverse de l'onde directe”, qui devient pour nous une façon d'aborder le problème des influences – celle indirecte des flux et des courants dans leurs rapports à un espace géographique local (Melbourne) ; celles directes et indirectes des flux dans l'apparition d'une forme de matière ou de pensée ; celles des flux sur la dérive des corps dans un territoire en mouvement, puis l'observation de tels phénomènes dans une ville, son centre, sa périphérie, ses limites… Dès le départ, nous avons l'idée de ce titre : une façon de nous orienter parmi l'ensemble des possibles. »

Jean-Luc Guionnet et Eric La Casa.

Depuis plus de vingt ans, à l'écoute de l'environnement, Eric La Casa (né en 1968 à Tours, vit et travaille à Paris) interroge la perception du réel et élargit la question du musical aujourd'hui. Par son approche esthétique de la prise de son, son travail s'inscrit tout autant dans les champs de l'art sonore que de la musique. Conséquences de ses processus in-situ d'écoute, il crée des formes (d'attention) qui s'insinuent dans les sites, y infusent lentement et en deviennent d'autres espaces possibles. De même que la carte stimule la lecture d'un pays, l'objet esthétique in-situ renouvelle notre relation à l'espace et au paysage.

Né à Lyon en 1966, Jean-Luc Guionnet est un saxophoniste alto et organiste français de musique improvisée et free jazz, également plasticien, performer et compositeur de musique électro-acoustique.

Les oeuvres des mêmes auteurs Eric La Casa

Reflected Waves

Reflected WavesEric La Casa et Jean-Luc GuionnetPassage d'encres / Trace(s), 2016

Les dernières publications sur les mêmes auteurs

Mesurer, se mesurer
59 min
Création on air
LE 08/06/2017

Prendre la mesure. Manquer de mesure. Être en mesure de. Qu’est-ce qui se joue dans ces mouvements et ces actions ? Depuis longtemps nous vivons dans un...

Environnement sonore : Eric La Casa + Stéphan-Eloïse Gras
59 min
SuperSonic
LE 13/02/2016

Sons environnants, sons du réel, field recording, Eric La Casa capte les sons in situ pour en faire ensuite des compositions sonores et musicales. 2e partie,...

image par défaut
image par défaut
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.