LE DIRECT
Reprendre place - Contre l'architecture du mépris,

Reprendre place - Contre l'architecture du mépris


Payot, 2019

Description

Caméras de surveillance tous azimuts, aires de jeux grillagées, bancs design segmentés en places individuelles, pics et pierres à l’entrée des immeubles… Autant de signaux de suspicion et de mépris que la ville nous envoie. Autant de symptômes d’un espace urbain malade qui se construit contre ses habitants. Un espace aujourd’hui hostile. Cette violence nous affecte tous : de l’exclusion pure et simple des « indésirables », au sentiment de plus en plus fort que la ville ne nous appartient plus, que nous sommes de passage alors que nous y résidons.

La ville nous parle. Il est temps d’apprendre à décrypter son langage pour pouvoir reprendre notre place en son sein. Revendiquer notre droit à la ville et exiger de ceux qui la fabriquent – architectes, urbanistes et politiques en tête – qu’ils prennent en compte sa destination véritable : nous, ses habitants, qui peuplons ce lieu de vie que nous appelons notre ville.

La dernière publication sur Mickaël Labbé

L'architecture, un concept en béton (1/4) : Un art archi utile
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 27/01/2020

L’architecture est-elle un art, et si oui, qu’est-ce qui fait sa singularité en tant que forme d’art ? L’architecture est-elle avant tout fonctionnelle...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.