LE DIRECT
Ed. Textuel, 2018

Résister aux grands projets inutiles et imposés, De Notre-Dame-des-Landes à Bure


Textuel, 2018

Description

Cet ouvrage interdisciplinaire explique les enjeux de chacune des luttes de résistance aux GP2I (Grands Projets Inutiles Imposés) et souligne combien celles-ci sont porteuses d’une même utopie.

« Partout des femmes et des hommes se réunissent et s’organisent pour s’opposer à une décharge, une ligne à grande vitesse, une autoroute, un parking, un supermarché. Cet ouvrage souligne les liens qui existent entre ces résistances a priori disparates menées contre de petits ou de grands projets d’aménagement. Car les mouvements d’opposition peuvent être porteurs d’une force transformatrice sur les plans à la fois social, cognitif, affectif et … politique. C’est par le lien au territoire menacé qu’émerge une conscience citoyenne : ces lieux dont on se souvient, que l’on aime, où l’on habite, ces lieux revivent et créent de nouvelles identités individuelles et collectives.

A travers de multiples associations, leurs membres vont à la recherche d’informations et deviennent peu à peu des experts du côté tant technique, juridique, qu’écologique. Ils passent alors à l’offensive, ce qui rappelle la force du petit, du territoire en tant qu’élément rassembleur et vecteur de repolitisation. La belle notion de « gouvernance participative » censée inclure
les acteurs locaux dans le processus décisionnel n’a pas tenu ses promesses ; au contraire, elle s’est révélée génératrice d’exclusion et de violence. Pouvoirs publics en question, société civile en pointe, la résistance aux grands projets d’aménagement expose crûment l’inadéquation de nos institutions pour gérer des différends proprement politiques, particulièrement sur les enjeux
environnementaux.

A partir d’immersions sur plusieurs terrains de luttes d’une part, et d’analyses de la littérature d’autre part, les auteurs démontrent que, derrière l’apparence des enjeux locaux, de nombreux conflits s’articulent en fait autour de choix de société et de conceptions divergentes, voire irréconciliables, de l’intérêt général. »

Les dernières publications sur les mêmes auteurs

La route, système sanguin de la République
30 min
Politique !
LE 02/02/2019

La crise des "gilets jaunes" et les récentes annonces d'Edouard Philippe sur la limitation de la vitesse à 80 km/h illustrent la dimension profondément...

image par défaut
39 min
image par défaut
49 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.