LE DIRECT
.

Robespierre : la fabrication d'un monstre


Perrin, 2018

Description

On le sait, aucune artère parisienne ne porte le nom de Robespierre,  passé à la postérité comme l'archétype du monstre. Sans l'absoudre ni  l'accabler, mais en le suivant pas à pas à travers chacune de ses prises  de position politiques, Jean-Clément Martin montre que cette réputation  a été fabriquée par les Thermidoriens. Après avoir abattu le « tyran »,  ils voulurent en effet se dédouaner de leur propre recours à la  violence d'État. Ainsi, les 10 et 11 thermidor, qui voient l'exécution  de « l'incorruptible » et d'une centaine de révolutionnaires, servent à  imputer au premier la seule responsabilité de la « Terreur ». Non  seulement cette accusation a réécrit l'histoire de la Révolution, mais  elle continue à s'imposer encore à nous. Une démonstration sans faille  et un livre à l'image de Robespierre : éminemment politique.

Jean-Clément Martin, professeur émérite à l'université Paris  1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l'Institut d'histoire de la  Révolution française, a notamment publié La Guerre de Vendée et, chez Perrin, la Nouvelle Histoire de la Révolution française ainsi que La Terreur. Vérités et légendes.

Les dernières publications

Robespierre
52 min
Répliques
LE 27/10/2018

L'image de Robespierre léguée à la postérité est celle d'un monstre, mais la lucidité et la connaissance historique demandent-elles de creuser plus profond...

La Terreur et sa trace (1794-2018)
59 min
Concordance des temps
LE 06/10/2018

L'écho de la Terreur résonne encore. C'est à son aune que l'on examine toute l'histoire du monde, que l'on condamne ordinairement les utopies et les totalitarismes,...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.