LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture du livre

Rue Jean-Pierre Timbaud : une vie de famille entre barbus et bobos


Stock, 2016
Description

Géraldine Smith et sa famille s'installent en 1995 dans un coin populaire de Paris dont la diversité sociale, ethnique et religieuse leur plaît. Les enfants fréquentent une école catholique, mitoyenne de la mosquée Omar, haut lieu de l'islam radical. Elle sympathise avec les parents de leurs copains, dont un compositeur de variétés, une agente réunionnaise des douanes, un chauffeur de taxi camerounais... On se croise, on se parle. On croit vivre ensemble. Pourtant, la France «plurielle» manque chacun de ses rendez-vous. En haut de la rue, les barbus se taillent une enclave : des librairies intégristes évincent le petit commerce ; une organisation prosélyte recrute chez les jeunes ; les femmes n'osent plus sortir bras nus. Plus bas, la mixité n'est que de façade. Les bobos ont leurs bars, leurs boutiques, leurs dérogations à la carte scolaire.

En 2016, rue Jean-Pierre Timbaud, la convivialité a cédé la place à une cohabitation faite d'indifférence, de rancoeur et d'hostilité. Que s'est-il passé ?

Ce récit à la première personne donne à «l'échec du modèle français d'intégration» des noms et des visages, une adresse à Paris.

Géraldine Smith, Parisienne née en 1965, a travaillé comme reporter en Afrique avant de devenir rédactrice en chef d'Epok, le magazine de la Fnac. Elle est coauteur de Bokassa Ier (2000) et Noirs et Français ! (2006).

Les dernières publications sur Rue Jean-Pierre Timbaud : une vie de famille entre barbus et bobos
image par défaut
51 min
image par défaut
52 min
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......