LE DIRECT

Tailler une plume


Les éditions de l'épure , 2019

Description

Alexandre Balthazar Grimod de la Reynière fut le premier d’entre eux, au tournant des XVIIIe et XVIIIIe siècle.

Longtemps, la fonction de critique gastronomique a été occupée par de fins palais fortunés. Après la Seconde

Guerre Mondiale, la rubrique « Restaurant » permet à quelques journalistes honteux de continuer à écrire

en essayant discrètement de faire oublier leurs coupables accointances avec la presse collaborationniste.

Entre temps, le Guide Michelin est apparu, en 1900, mais il faut attendre l’An 2000 pour qu’on y publie des

textes sur les établissements répertoriés. Aujourd’hui, le critique gastronomique est partout. Des kiosques

au Web, de la télé à la radio en passant par les réseaux sociaux, impossible de lui échapper. Le temps est

venu de le croquer à son tour, dans ses vices et ses vertus, son honnêteté et ses travers. Toute ressemblance

avec des personnes existantes ou ayant existé n’est pas vraiment fortuite.

L’anonyme ne s’annonce pas, ne se présente pas, ne se fait pas remarquer. Il mange, paye et s’en va.

La star travaille que pour la grande presse, aime qu’on le reconnaisse, qu’on lui réserve la meilleure table, que le service soit

aux petits soins. Il parle et rit fort, écrit paresseusement toujours le même article : portrait du chef, description du lieu, des plats

qu’il a mangé.

Le stakhanoviste mange l’entrée dans un restaurant, le plat dans un autre, le dessert dans un dernier, et recommence.

Il publie en rafale pour occuper le terrain, la quantité prime sur la qualité.

Le pique-assiette on ne sait pas qui il est et pour qui il écrit. Il réussit à se faire inviter, il est sans gêne, on ne le revoit jamais.

L’influenceuse se définit par son nombre de followers, elle dévore ou elle ne mange rien, elle est carnivore ou végane, pas de juste

milieu, elle passe la moitié du temps à faire des photos, des selfies avec le chef, l’autre à les envoyer sur son compte.

Le glouton ne sait pas résister à descendre toute la carte, il goûte tout et apprécie qu’on lui ajoute un plat supplémentaire,

il prend l’accord mets-vins et finit barbouillé sans comprendre pourquoi.

Le blasé a tout vu, tout mangé, tout compris, on ne la lui fait pas, rien ne l’étonne, tout l’ennuie !

Le tyran aime être craint. Il décortique tout, pinaille, trouve toujours des poils dans les assiettes, terrorise les serveurs, menace

d’écrire une critique saignante… et il le fait !

L’antique, pour lui, un plat c’est une protéine animale, une garniture, une sauce, il déteste la nouvelle cuisine, les légumes anciens

et les espumas, un restaurant sans nappe est une aberration…

L’intrus a été parachuté à la rubrique gastronomique, il ne sait pas pourquoi, il n’aime ni manger, ni cuisiner, n’a aucun palais, il lui

arrive d’écrire sur un restaurant dans lequel il n’a jamais mis les pieds, il préfère, même.

Auteur : Stéphane Méjanès est journaliste depuis 33 ans. Après avoir longtemps chroniqué à l’Equipe les

stars de la balle jaune ou de la main au panier, il est tombé dans la casserole à la suite d’une rencontre improbable

avec de grands chefs dans une forêt laponne. Depuis 2012, il raconte la gastronomie, de la terre à la

table, pour des titres aussi divers que Omnivore, Trois Couleurs, Culinaire Saisonnier, Alimentation Générale,

Fou de Pâtisserie ou l’Obs. En 2018, il a reçu le Prix Amunategui-Curnonsky du meilleur journaliste gastronomique

décerné par l’APCIG. Nouvel auteur.

L'oeuvre de Stéphane Méjanès

Tailler une plumeStéphane MéjanèsLes éditions de l'épure , 2019

Les dernières publications sur Stéphane Méjanès

Top chef, une révolution en cuisine ?
28 min
Les Bonnes choses
LE 02/08/2020

Zoom sur Top chef, le concours culinaire qu'on ne présente plus et qui fait les beaux jours de M6. Alors que le premier épisode de la 11e saison a rassemblé...

Top chef, une révolution en cuisine ?
28 min
Les Bonnes choses
LE 08/03/2020

Zoom sur Top chef, le concours culinaire qu'on ne présente plus et qui fait les beaux jours de M6. Alors que le premier épisode de la 11e saison a rassemblé...

 Où mange-t-on le mieux en Europe ?
29 min
Les Bonnes choses
LE 19/05/2019

Avec le géographe de l’alimentation Gilles Fumey et le journaliste culinaire Stéphane Méjanès

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close