LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Traduire, Défense et illustration du multilinguisme

Traduire - Défense et illustration du multilinguisme


Fayard, 2009
Description

Nous n'avons jamais cessé de vivre dans la nostalgie de la langueadamique qui prévalait avant ce que nous prenons pour la " catastrophe" de Babel.

Desorte que nous nous enfermons dans le dilemme : ou la langue unique, oule repli sur nos idiolectes particuliers. Pour échapper à cettealternative ruineuse, François Ost décrit ce que pourrait être latroisième voie du multilinguisme et de la traduction. Un vigoureuxparadigme s'en dégage qui, au-delà de la question des langues, s'imposechaque fois que, dans notre monde pluraliste, des savoirs et desvaleurs s'affrontent, sans principe supérieur de composition.

Del'antique récit biblique à la politique des langues de l'Unioneuropéenne, de la philosophie du langage à l'éthique du traducteur, del'utopie des langues parfaites à la créativité de la traductionlittéraire, rien n'est laissé dans l'ombre. Une conviction s'imposealors : parce qu'elle opère déjà au sein de nos propres langues, et passeulement à leurs frontières, la traduction - cette hospitalitélangagière - est notre seule alternative à la barbarie.

Sommaire :

Babel raconte, Le mythe fondateur Babel aboli: langues parfaites et autres langues imaginaires Autrement dit: ce que traduire veut dire La traduction interne, d'abord et surtout L'objection préjudicielle Seconde main, petite main La réduction lexicale Dans l'atelier du traducteur La septièmre cité: la traduction La politique de Babel: les États, les langues et la traduction

La dernière publication sur Traduire - Défense et illustration du multilinguisme
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......