LE DIRECT

André Frédérique


Biographie d'André Frédérique

Il était le fils unique d'un commissaire de police, qu'il détestait viscéralement (un personnage de père monstrueusement autoritaire revient sans cesse dans ses textes). Après des études de lettres (hypokhâgne) à Louis le Grand, il entreprit des études de pharmacien, avec son ami Géo Lhoir. En 1941, il acquiert à La Garenne Colombes une officine avec une étudiante en pharmacie qu'il a épousé. A la suite de leur faillite, il ouvrira après guerre une seconde pharmacie, rue Montorgueil, à Paris, qui connut le même sort.

En dehors de cette profession il fréquentait une certaine bohème du Paris d'après-guerre, dont des comédiens comme Jean Carmet, les Branquignols, le compositeur Pierre barbaud, Boris Vian avec lequel il organisa les fêtes de Saint-Germain-des-Près. C'est en leur compagnie, dans la cave de Géo Lhoir rue des trois frères, qu'il cultivait l'obsession de son existence : le gag.

Il travaillait également pour le Club d'Essai de la radio, tenait une rubrique dans Paris-Match , et écrivait. Son principal livre anthume, Histoires blanches , fut remarqué parRaymond Queneau et publié en 1945 par Gallimard.

André Frédérique se suicida à l'âge de 42 ans. Il repose dans la deuxième division du cimetière de la rue de l'Ouest à Boulogne-Billancourt. (source : wikipédia)

Dernières publications sur André Frédérique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......