Programmes

Andreï Boris Nakov


historien d'art, spécialiste de Malévitch.
En savoir plus

Biographie de Andreï Boris Nakov

Historien d'art, né en Bulgarie en 1941, Andréi Nakov est, depuis la fin des années soixante, commissaire d'expositions consacrées aux origines de l'art abstrait, l'avant-garde russe, le dadaïsme et le constructivisme, et ce dans le monde entier : Londres 1973, Toronto 1975, Berlin 1977, Edimbourg 1978, Tokyo 1988, Madrid 1989. Parmi ses textes publiés dans de nombreuses langues figurent des monographies consacrées à Alexandra Exter (1972), Georges Papazoff (1973), V. et G. Stenberg (1975), Mikhail Larionov (1987) et Alexandre Bogomazov (1991). En 1981 paraissait à Paris : Abstrait-concret : art non-objectif russe et polonais (Transédition, traduction russe en 1997) et, en 1984, L'Avant-garde russe (Hazan, nombreuses traductions, dont une en russe, Moscou, 1991). Au-delà de l'étude des avant-gardes, ses intérêts théoriques vont de l'iconologie (thèse de doctorat en 1969) à la forme pure : traduction et présentation française du Dernier tableau de Nikolai Taraboukine (1972, traduction espagnole en 1977), Formes du temps de Georges Kubler (1973) et Résurrection du mot de Victor Chklovski (1985). Son premier livre sur Malewicz (Malévitch-Ecrits, Champ Libre, Paris, 1975) connut rapidement la notoriété (rééditions en 1986 et 1996) et fut traduit en italien (éditions Feltrinelli, 1977). Dès 1976, il présentait à la Tate Gallery de Londres une première exposition Malewicz. Le travail pour la monographie et le catalogue raisonné qui l'accompagne s'appuie sur trente années de recherches dans les collections et dans les archives russes et occidentales.

Dernières publications sur Andreï Boris Nakov

26/10/2013

L'Homme qui court, de Kazimir Malévitch

Les Regardeurs

Ecouter le direct
Le direct