Programmes

Ascanio Celestini

En savoir plus

Biographie de Ascanio Celestini

Ascanio Celestini naît à Rome en 1972. Ses études en littérature et en anthropologie à l’Université de Rome lui font aborder le théâtre par une voie parallèle. Il se familiarise ainsi avec la commedia dell’arte et l’art du masque, développant une réelle fascination pour la tradition et les techniques du récit oral. Il anime régulièrement des laboratoires de théâtre et enseigne les techniques du conte et de la construction de masques aux acteurs professionnels. Il s’illustre par un travail d’écriture tout à fait personnel, essentiellement réalisé sur base de témoignages et de rencontres avec des ‘gens ordinaires’. Ses thématiques sont variées mais toujours en étroite relation avec son Italie natale ou avec l’environnement familial dans lequel il a grandi. Il est fréquemment metteur en scène et interprète de ses propres pièces (principalement des monologues). Citons : Cicoria (1998), pièce qui a comme sujet l’imaginaire dans l’oeuvre de Pasolini; la trilogie Milleuno, composée des pièces Vita morte e Miracoli, Baccalà et La fine del mondo qui, réalisées entre 1998 et 2000 concernent toutes la narration, la tradition orale ou le récit de vie; Radio Clandestina (2000), basée sur la nouvelle d’Alessandro Portelli liée à la mémoire orale et consacrée au massacre des civils dans les Fosses Ardéatines en mars 1944; Fabbrica (2001), Saccarina (2001) qui conte les histoires des ghettos de Rome et de Lodz, durant la seconde guerre mondiale, et sa dernière pièce, Le Nozze di Antigone. Il publie en 2002 Cecafumo, un recueil de légendes et d’histoires populaires. Ascanio Celestini a reçu en 2002 le Prix de la Critique, décerné par l’Association Nationale des Critiques de Théâtre ainsi que le Prix Ubu pour ses recherches approfondies de l’Histoire dans ses histoires.
Ecouter le direct
Le direct