Programmes

Bruno Letort


Compositeur
En savoir plus

Biographie de Bruno Letort

Compositeur français, né en 1963 à Vichy.

Guitariste chevronné, orchestrateur, il publie au début des années 1980 une série d’albums à la frontière du jazz et du rock. De Manu Katché à Noël Akchoté , en passant par Richard Galliano, Claude Barthélemy, André Ceccarelli, Jean-Paul Céléa, Didier Malherbe, Wally Badarou ou Jean-Claude Petit , il multipliera les collaborations avec desmusiciens venus de la scène jazz et improvisée.

Son catalogue recèle des musiques plus « écrites » : pour orchestre (Pièces pour les pays baltes, 1992 ; puis

Le Continent obscur, commande de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, 1998-99, hommage au cycle des

Cités obscures), pour quatuor à cordes (Escales en 1992, la musique du spectacle L’Affaire Desombres en 2001) et même un premier « opéra interactif », François Villon l’opéra, en 1994. La démarche de Bruno Letort a toujours visé à la pluridisciplinarité. En témoigne le nombre d’œuvres qu’il a composées pour le théâtre, le cinéma, la danse, la vidéo, la scénographie.

Très lié à Benoît Peeters et François Schuiten , il a réalisé avec ces derniers L’Affaire Désombres, spectacle multimédia, créé dans le cadre du Festival 38e Rugissants à Grenoble en 1999.

En 2000 il fonde pour Radio France le label Signature.

Sa collaboration avec François Schuiten l'emmène au Japon en 2005, où il signe la musique du pavillon de Belgique lors de l'exposition universelle d'Aïchi, puis à Bruxelles pour l'exposition consacré au Transsibérien lors du festival Europalia en 2006. En 2008, il compose la musique pour le film de Benoît Peeters retraçant les 35 ans du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. En mai 2009, il collabore à la version scénique de Souvenirs de l'éternel présent avec François Schuiten et Benoît Peeters.

Parallèlement à son activité de compositeur, il est producteur sur France Musique, chaîne sur laquelle il a créé en 1995 Tapage nocturne, une émission consacrée aux musiques inventives (électroacoustique, ars-acustica, musique minimaliste, rock expérimental...). En 2012, il travaille avec François Schuiten sur La Douce, notamment sur le programme de réalité augmentée développé par Dassault Systèmes. En 2013, il devient directeur artistique du festival Ars Musica et compose la musique pour le Trainworld (musée du train à Bruxelles) sur une scénographie de François Schuiten.

En décembre, il reçoit le prix de la meilleure musique de film au Festival International du film d'animation à Moscou

Dernières publications sur Bruno Letort

58min
12/04/2014
La Frontière invisible
Fictions / Samedi noir

Ecouter le direct
Le direct