LE DIRECT
Catherine Meurisse en 2019.

Catherine Meurisse


Autrice de bande dessinée

À ne pas manquer

Biographie de Catherine Meurisse

Dessinatrice de presse, illustratrice pour la jeunesse, Catherine Meurisse est l’auteure d’une dizaine de bande dessinée élégantes, érudites et drôles où elle se met souvent en scène pour dialoguer en tant que dessinatrice avec les autres arts (peinture, littérature, musique). Avec son trait fin, Catherine Meurisse a su représenter le sublime et son contraire, l’histoire de l’art et les misères du genre humain, toujours avec une touche d’auto-dérision qui ne l’empêche pas d’être d’une précision sans faille quand elle doit représenter les chefs-d’oeuvres du Musée du Louvre ou les paysages de la campagne sèche où elle a passé ses années d’enfance (Les Grands Espaces, Dargaud 2018).

Née à Niort en 1980, après un cursus de lettres modernes à l'université de Poitiers, elle poursuit ses études à Paris, à l'École nationale supérieure des arts graphiques (école Estienne), puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs.

Catherine Meurisse a commencé sa carrière en publiant des dessins pour des magazines et des quotidiens, comme ‘Libération', ‘Marianne', ‘Les Échos', ‘Causette', ‘Télérama', ‘L'Obs'... et illustre des livres jeunesse chez divers éditeurs (Bayard, Gallimard, Nathan, Sarbacane...). En 2005, elle rejoint l'équipe de Charlie Hebdo où elle restera longtemps la seule femme de l’équipe permanente de l’hebdomadaire satirique. 

Elle signe ensuite plusieurs bandes dessinées, parmi lesquelles "Mes hommes de lettres" (éditions Sarbacane, préfacé par Cavanna, 2008), ou comment faire entrer avec humour toute la littérature française dans un seul album, "Savoir-vivre ou mourir" (éditions Les Échappées, préfacé par Claire Bretécher), guide hilarant des bonnes manières enseignées par la baronne Nadine de Rothschild, "Le Pont des arts" (éditions Sarbacane), récit d'amitiés tumultueuses entre peintres et écrivains, Drôles de femmes (Dargaud 2010), un recueil de portraits de femmes du spectacle telles que Yolande Moreau ou Anémone, écrit en collaboration avec Julie Birmant, ou encore "Moderne Olympia" (Futuropolis/Orsay 2014), une relecture jubilatoire du mythe de Roméo et Juliette au musée d'Orsay, sur fond de comédie musicale. Elle a aussi publié des bandes dessinées sur des sujets sociétaux comme l’univers de la justice (La vie de Palais, il était une fois les avocats avec Richard Malka- MARA bulles 2014 ) ou la sexualité (Scènes de la vie hormonale, Dargaud 2016).  

En 2015, elle échappe de peu à la tuerie qui vise l'équipe de Charlie Hebdo en 2015 en arrivant en retard à la conférence de la rédaction du journal. Publié en 2016, La Légèreté (Dargaud), en partie écrit lors d’une résidence à la Villa Médicis à Rome en 2015, raconte son retour à la vie et au dessin, après l’attentat.

En 2017, elle a créé avec la chorégraphe américaine DD Dorvillier une pièce qui explore le mythe des Niobides.

En 2019, avec "Delacroix" (Dargaud), Catherine Meurisse s'invite dans les souvenirs d'Alexandre Dumas et de l'amitié qu'il a tissé avec Eugène Delacroix et en offre une adaptation toute personnelle.

Dernières publications sur Catherine Meurisse

Catherine Meurisse, premiers pas dans le dessin
BD : le top 10 de l'année 2018
Ecrire (4/5) : Écrire hors de la page
59 min
Les Nouvelles vagues
LE 23/03/2017
Aujourd'hui, le geste d'écrire rejoint celui de dessiner et de danser. Un duo d'artistes pose au plateau un regard organique et poétique sur les corps...

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close