Programmes

Didier-Georges Gabily

En savoir plus

Biographie de Didier-Georges Gabily

Didier-Georges Gabily naît à Saumur le 26 août 1955. Comédien à Tours, puis à Paris au début des années 1970, il découvre l'oeuvre d'Adamov qui lui ouvre des perspectives de réflexion sur « l'acte même de faire du théâtre », un questionnement qui nourrira tout son travail pratique et théorique. A cette époque, il fait aussi la rencontre du critique et théoricien du théâtre Bernard Dort, qui devient son premier lecteur. Avec des comédiens issus de l'un de ses ateliers, il forme, en 1989, le Groupe T'chan'G et met en scène ses premiers spectacles : L'Echange de Claudel (1986), Ossia, variations à la mémoire d'Ossip et Nadejda Mandelstam (1989), Travaux orestiens , puis Phèdre(s) et Hippolyte(s) (1990). Il publie sa première pièce en 1991, Violences , un « théâtre-manifeste » de plus de sept heures, lu dans le cadre du Festival d' Avignon (avec France Culture), puis joué à Paris (Théâtre de la Cité Universitaire). Inspiré par la guerre du Golfe, il crée Enfonçures (un oratorio) suivi des Cercueils de zinc , de Svetlana Alexievitch. En 1995, il monte un triptyque, Gibiers du temps , et écrit Contention, un baisser de rideau (commande de Dominique Pitoiset). Le 20 août 1996, au moment des répétitions de Dom Juan/Chimère et autres bestioles , il décède brutalement. Chez Actes Sud, il a publié des romans - Physiologie d'un accouplement (1988), Couvre-feux (1990), L'Au-Delà (1992) - des pièces de théâtre - Violences (1991), Enfonçures (1993), Chimères et autres bestioles (1994), Gibiers du temps (1995), TDM 3-Théâtre du mépris 3 (1996), Contention (1997), Lalla ou la terreur (1998) -, et un journal A tout va (2002). Ses Notes de travail ont fait l'objet, en 2003, d'un ouvrage conçu par Frédérique Duchêne et Claire David pour la collection Le temps du théâtre chez Actes Sud.

Dernières publications sur Didier-Georges Gabily

2h
15/06/2008
Evénements de Didier-Georges Gabily
Fictions / Théâtre et Cie

Ecouter le direct
Le direct