Programmes

Farid Berki


Danseur et chorégraphe
En savoir plus

Biographie de Farid Berki

Voilà 25 ans que Farid Berki danse et 15 ans qu’il a créé sa compagnie : MELTING SPOT.Dès 1995, il mêle le hip hop et le flamenco dans FANTAZIA, renouvelle l’expérience avec Pétrouchka en proposant une lecture singulière du ballet classique (pièce qu’il remonte en 2001 pour le Ballet du Rhin).En 1999, il obtient le prix des "Nouveaux talents chorégraphiques"de la S.A.C.D et collabore avec le danseur étoile de l’Opéra de Paris, Kader Belarbi dans un solo mis en scène pour le Vif du Sujet à Avignon. Cette expérience fait l’objet d’un documentaire Une étoile en danger orchestré par le musicien André Minvielle de la compagnie Lubat et le réalisateur Luc Riolon, produit et diffusé par France 2. Parallèlement, il explore l’univers de la capoeira et monte avec la compagnie Claudio Basilio la pièce Invisible Armada.De 2000 à 2004, Farid Berki devient artiste associé du Bateau Feu-Scène Nationale de Dunkerque.En 2001, il crée Atomixité sur la thématique des utopies urbaines et en 2002, un solo intitulé Sur le Feel où il se confronte aux autres mais surtout à lui-même.En 2004, il chorégraphie un conte fantastique SIX FOUS… EN QUÊTE DE HAUTEUR scénographié par le dessinateur de BD, François Schuiten et présenté dans le cadre de "Lille 2004, Capitale Européenne de la Culture". Ce dernier est repris pour la biennale de Danse de Lyon 2006. Parallèlement, le Bateau Feu lui commande Soul Dragon, création événementielle pour 30 danseurs et comédiens (dont 15 danseurs de l’Académie de l’Opéra de Shanghai avec lesquels il travaille depuis 3 ans) pour l’année de la Chine en France.En 2005, il continue de se jouer des stéréotypes et des discours convenus sur le mouvement hip hop et donne naissance à deux pièces : HIP-NO-TIC où la recherche les origines utopiques de sa gestuelle et OUD !, duo burlesque où la danse se marie au théâtre.Après trois résidences au Tchad, il s’interroge sur les fondements de la culture Hip Hop comme mouvement de conscience sur les relations Nord-Sud. Exodust en 2007 et DENG DENG en 2008 sont le fruit de ces réflexions. Le Centre Culturel Français de N’Djaména l’élit artiste associé jusqu’en 2010, mais la guerre annulera cette aventure.En 2009, Farid Berki s’interroge sur la transmission du répertoire et sa passation à la nouvelle génération. Ainsi, il remonte le solo DU FEEL A RETORDRE pour Nabil Ouelhadj du collectif 6ème sens et propose une conférence dansée autour de l’histoire improbable du hip hop : HIP HOP AURA.Son parcours est jalonné de collaboration à des documentaires sur la danse : FAIRE KIFFER LESANGES de J.-P. Thorn, Eclat de danse d’Atillio Cossu, PÉTROUCHKA en terre Hip Hop de J.Rabaté, ON N’EST PAS DES MARQUES DE VÉLO de J.-P. Thorn et SOLO, SOLI de Jean Rabaté avec Dominique Boivin et Jean-Claude Gallotta.

Parallèlement, Farid Berki développe en adéquation avec son activité artistique de nombreuses actions (conférences, performances, ateliers, labos) de recherche et de formation avec et pour des artistes professionnels mais aussi avec des amateurs. Ces activités s’inscrivent dans les missions de lacompagnie et dans la démarche du chorégraphe nourrissant les voies de la transmission dont il ne cesse de réinventer les espaces et de repousser les limites.En 2007-2008, il assure la direction artistique de l’Université Nomade du Hip Hop, plan de formation départemental et régional pour les encadrants et pour les artistes de hip hop, mise en place par la compagnie MELTING SPOT, le CCN de Roubaix/Nord-Pas de Calais et la Ville de Grande-Synthe.Il participe à des conférences dansées avec Marcelle Bonjour, consultante pour la danse auprès des publics, en France et en Europe, fondatrice de Danse au Coeur et Présidente du CCN de Franche Comté.Depuis 2007, il est membre de la Commission d’attribution d'aide aux écritures chorégraphiques au Ministère de la Culture qui vise à soutenir des temps de recherche et d’expérimentation conçus par des artistes du domaine chorégraphique ou périphérique.En 2009, Farid Berki est associé à un collège de chercheurs (pôle recherche porté par le CCN de La Rochelle-Kader Attou) autour d’une réflexion théorique sur la danse hip hop : danse vivante et innovante.2010 est marquée par l’obtention d’une bourse à l’écriture chorégraphique de son nouvel opus VADUZ 2036 allouée par l’Association Beaumarchais-SACD.

Dernières publications sur Farid Berki

5min
13/04/2011
LA VIGNETTE : Farid Berki, chorégraphe
La Vignette | 13-14

50min
21/04/2009
Emission du lundi soir : musique militante et cultures urbaines
Studio 168 | 08 - 09

Ecouter le direct
Le direct