Programmes

Hélios Azoulay


Compositeur
En savoir plus

Biographie de Hélios Azoulay

Né en 1975, Hélios Azoulay est compositeur, clarinettiste et directeur musical de l’Ensemble de Musique Incidentale. Personnalité d’une rare extravagance, il enregistre Porte-bouteilles, composition réalisée à partir d’un modèle original du « ready-made » de Marcel Duchamp ou encore crée l’Introduction à la théorie du combat, pour un instrument dont il est l’inventeur, le « suprême Clairon » (dont les sonorités accompagnent la Palme d’Or 2010 du meilleur court-métrage à Cannes). De ses affinités avec Dada, Fluxus et le Pop Art, naît la MUSIQUE INCIDENTALE pour laquelle il conçoit une nouvelle forme musicale : le « Poncif ». Pour exemple, citons Les Quatre Saisons de Vivaldi, L’air du Toréador de Carmen ou encore Les Grands Moments de la Musique Classique. « Oscillant perpétuellement entre triomphe et scandale », il donne de nombreux concerts en France comme à l’étranger (Théâtre du Rond-Point, Opéra de Nice, Philharmonie de Bucarest, Philharmonie de Sibiu,…) et parfois, dans des conditions délirantes (pendant un mois entier, il se produit en vitrine des Galeries Lafayette, sur le boulevard Haussmann à Paris). Au mois d’août 2008, Radio France Internationale a consacré 4 émissions à son œuvre musicale. En 2010, la ville de Rouen lui commande une musique pour le film La Passion de Jeanne d’Arc de Carl Theodor Dreyer. Hélios Azoulay enseigne la composition dans une école internationale de cinéma à Paris (EICAR) ainsi que l’Histoire de la Musique et l’Histoire de l’Art à l’Université d’Evry Val d’Essonne. Il a été nommé Directeur Artistique du Printemps de Rouen en 2010 (deux mois de festival, 65 concerts) attirant plusieurs milliers de personnes à ses concerts. Au mois de novembre 2008, publié aux Editions JC Lattès, sort son premier livre : Scandales ! Scandales ! Scandales ! Dans le premier chapitre de cet ouvrage, il révèle être l’auteur du sabotage d’une représentation du Jules César d’Haendel à l’Opéra Garnier en 2002, sans aucun doute son œuvre la plus controversée.

« Le compositeur le plus infréquentable de sa génération » Télérama.

En juin 2012 parait "Tout est musique", Editions Vuibert, collection "la librairie Vuibert".

Crédit photo : Charles Guibert

Dernières publications sur Hélios Azoulay

59min
22/09/2012
MOVIMENTO : « TOUT EST MUSIQUE »
Movimento

Ecouter le direct
Le direct