Programmes

Jean Bedez


Plasticien
En savoir plus

Biographie de Jean Bedez

Jean Bedez est représenté par la Galerie Suzanne Tarasiève (7 rue Pastourelle, Paris 3ème)

Les thèmes qui traversent l’œuvre de Jean Bedez sont liés à l’histoire des représentations du pouvoir politique et religieux. Il s’efforce de démonter et révéler ainsi à travers ses dessins et sculptures, les codes et conventions de construction des images, et de proposer des représentations du monde contemporain qui fonctionnent comme des allégories modernes. C’est d’abord au travers d’un ensemble de sculptures inspiré des cultures dominantes du jeu, du spectacle et du pouvoir mettant exergue le rôle du citoyen, qu’il explore les rapports de domination dans nos sociétés. Parallèlement et en écho à ce travail de sculpture, il développe un travail de dessin dans lequel il prolonge ses thèmes. Jean Bedez tout en développant une œuvre en prise avec son temps, se confronte alors, aux techniques et savoir-faire plus anciens de l’art du dessin. Après la série Collection: leaders revisitant les portraits officiels du G8 (2007-2008), il convoque la Renaissance avec ses thèmes humanistes et sa peinture savante. Il éprouve ses conventions et ses techniques et les confronte aux codes des images contemporaines d’actualité, documentaires. C’est dans ce cadre qu’il entame en 2011 la série des quatre cavaliers de l’Apocalypse de Saint-Jean retraduisant la représentation des fléaux décrits dans la Bible et dans laquelle se mêlent des paysages naturels à des architectures désaffectées. Le paysage naturel à travers des motifs végétaux est en effet très présent dans sa production récente de dessins comme en témoigne une série de vanités minérales, dessins d’architectures en ruines. L’un d’eux intitulé la Cité de Dieu représente une église baroque recomposée sur laquelle s’ouvre un entrepôt industriel où une étendue d’eau stagnante est appelée à corroder l’édifice et où les éléments naturels reprennent leurs droits. Cet édifice entre plusieurs époques et histoires, symbolise l’effondrement de deux puissances sur la scène du monde : celle du religieux et celle de l’économie.

Dernières publications sur Jean Bedez

24/01/2015

La Nativité d'Albrecht Altdorfer

L'Art est la matière

Ecouter le direct
Le direct