Programmes

Jean-Claude Berutti


Directeur de théâtre, metteur en scène et comédien
En savoir plus

Biographie de Jean-Claude Berutti

Metteur en scèneDirecteur de La Comédie de Saint-Étienne – Centre Dramatique National du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2010Président de la Convention Théâtrale Européenne depuis le mois de novembre 2005 Après des études à l’École du Théâtre National de Strasbourg et un premier spectacle au Théâtre de la Cité Internationale (Lotte à Weimar d’après Thomas Mann en 1981), Jean-Claude Berutti commence un parcours en solitaire qui le mène de la Belgique à la Russie en passant par l’Espagne et l’Allemagne, où il se forme en travaillant tant dans des théâtres modestes que sur les grandes scènes européennes. Il connaît ainsi la vie de troupe du Théâtre d’État de Vologda (Les Fourberies de Scapin en 1991), mais aussi les conditions exceptionnelles de théâtres comme La Monnaie à Bruxelles (Louise en 1983, Manfred en 1993) ou l’Opéra National de Lyon (Faust en 2000, Rusalka en 2001) ou l’Opéra National de Nancy (Le Roi Candaule en 2006). Mais c’est au Théâtre National de Belgique qu’il travaille régulièrement de 1995 à 2001 (Le Médecin malgré lui , Caprices d’Images de Paul Emond, Le Cocu magnifique ) et noue une amitié indéfectible avec les comédiens de la communauté française de Belgique. En 1997, il est nommé directeur du Théâtre du Peuple à Bussang dont il développe l’activité artistique tout en y imposant de façon pérenne le répertoire contemporain (Le pupille veut être tuteu de Peter Handke en 2000 et La Chute de Biljana Srbljanovic en 2002). À partir de 2002, il dirige, avec François Rancillac, La Comédie de Saint-Étienne – Centre Dramatique National, et son École. Ensemble, ils tentent de redonner sens aux principes de son fondateur Jean Dasté. Grâce à la présence permanente de comédiens, ils font de l’élargissement du public leur priorité en reprenant les chemins de la Loire, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, mais aussi ceux des quartiers populaires de la ville. Jean-Claude Berutti crée ainsi La Cantatrice chauve (2004) pour « Comédie des champs » et Occupations de Salomé Broussky (2005) pour « Comédie des villes ». Mais outre ces spectacles de proximité, il met en scène La Gonfle de Roger Martin du Gard, Ruzante (avec Bruno Putzulu), Zelinda et Lindoro d’après Goldoni, L’Envolée de Gilles Granouillet, Le Médecin malgré lui , qui tournent en France et en Europe. Depuis novembre 2005, Jean-Claude Berutti est président de la Convention Théâtrale Européenne, réseau qui regroupe plus de quarante théâtres de création subventionnés par les pouvoirs publics dans vingt-deux pays d’Europe. En novembre 2006, il est invité par la Comédie-Française à créer Les Temps difficiles d’Edouard Bourdet, au Théâtre du Vieux-Colombier. En mars 2008, à La Comédie de Saint-Étienne, il reprend en tant que comédien Confidence africaine de Roger Martin du Gard. Depuis le mois de mars 2009, Jean-Claude Berutti dirige seul La Comédie de Saint-Étienne, François Rancillac ayant été nommé à la direction du Théâtre de l’Aquarium à Paris. Il engage le CDN dans une politique ouverte sur l’Afrique (chantiers d’écriture au Togo et au Burkina Faso) et sur l’Europe, avec des créations internationales telle L’Envolée de Gilles Granouillet, créée à Saint-Étienne et à Zagreb en version croate (Polet ). Durant la saison 2010/2011, il s’entoure d’une troupe composée de huit acteurs venant des quatre coins de l’Europe. À la direction de l’École nationale supérieure d’Art dramatique (située au coeur de La Comédie), Jean-Claude Berutti poursuit avec passion le projet originel du CDN stéphanois, en affirmant son attachement pour la transmission et l’insertion des jeunes comédiens. Outre ses nombreuses mises en scène au théâtre, Jean-Claude Berutti est régulièrement invité dans de prestigieuses maisons d’opéra en France et en Europe.

Ecouter le direct
Le direct