LE DIRECT
Louis de Funès en 1974.

Louis de Funès


acteur comique

À ne pas manquer

Biographie de Louis de Funès

Louis de Funès, de son vrai nom, Louis de Funès de Galarza, est né en 1914 en région parisienne dans une famille d’origine espagnole. Son père, avocat de formation, devient diamantaire après son arrivée en France. Sa mère, d’origine bourgeoise, est connue pour avoir un caractère fort coléreux dont Louis de Funès dit s’être servi pour camper ses personnages de comédie. Après avoir exercé toutes sortes de métiers, il s’inscrit pour quelques temps au cours Simon en 1942. Pour subsister, il devient pianiste de bar.

A partir de 1945, Louis de Funès enchaîne des petits rôles au cinéma, jusqu’à jouer dans le film à succès Ah ! Les belles bacchantes puis La Traversée de Paris face à Jean Gabin et Bourvil en 1956. C’est au théâtre qu’il se fait connaître avec la pièce Oscar (qui deviendra un film d’Édouard Molinaro en 1967). Au cinéma, le tournant se produit en 1963 avec Pouic-Pouic où il incarne un personnage colérique et autoritaire, qui deviendra sa marque de fabrique. Suivent alors la série des Gendarmes de Saint-Tropez et des Fantômas, mais aussi Le Corniaud (1965) et La Grande Vadrouille (1966), tous les deux de Gérard Oury et qui connaissent un énorme succès populaire. En 1971, du même réalisateur on peut citer encore La Folie des grandeurs puis Les Aventures de Rabbi Jacob en 1973.

Parallèlement à sa carrière cinématographique, Louis de Funès monte toujours sur les planches, reprenant plusieurs centaines de fois les pièces Oscar ou encore La valse des toréadors. A partir de 1975, un infarctus rend sa santé fragile et il se fait plus rare sur les écrans, on peut noter L’Aile ou la cuisse sorti en 1976, La Zizanie en 1978 et deux ans après L’Avare. En 1980, Louis de Funès reçoit un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Il meurt à la suite d’un nouvel infarctus en 1983.

Dernières publications sur Louis de Funès

Victor Pivert et Rabbi Jacob, ou la Tolérance à l’ancienne
29 min
Personnages en personne
LE 10/11/2019

Comment Victor Pivert, industriel français, irascible, misogyne, xénophobe, antisémite et anti-tout devient-il Rabbi Jacob, à la place d’un sympathique...

Louis de Funès au musée : la culture populaire entre au patrimoine
icon/ cameraCreated with Sketch.
Vidéo
Actualités
LE 01/08/2019

Ce 31 juillet 2019, Louis de Funès aurait eu 105 ans. Avec l’ouverture d'un musée de Funès à Saint-Raphaël ce jeudi, et la grande exposition prévue à la...

L'année 1963 (4/4) : La grande grève des mineurs, en mars 1963
59 min
Les Années 60
LE 23/07/2018

Le 1er mars 1963, un important mouvement de grève touche l’ensemble des bassins charbonniers français. Le pouvoir politique répond dès le lendemain, par...

1963 4/4 La grande grève des mineurs, en mars 1963
59 min
Les années 60
LE 17/12/2017

Le 1er mars 1963, un important mouvement de grève touche l’ensemble des bassins charbonniers français. Le pouvoir politique répond dès le lendemain, par...

Aujourd'hui, on ne pourrait plus faire "La Grande Vadrouille"
LE 12/07/2016

En 1966, La Grande Vadrouille de Gérard Oury remplissait les salles de cinéma : toute une génération marquée par la Seconde Guerre mondiale exorcisait,...

image par défaut
image par défaut
image par défaut
image par défaut
4 min
"Louis de Funès n'a pas besoin de cinéaste, c'est lui-même qui s'autoréalise dans ses films."
34 min
La Grande table (2ème partie)
LE 01/02/2013

Retour sur l’œuvre de Louis de Funès, à l’occasion des 30 ans de sa mort.

Le paradoxe de Funès : "Alors qu'il est tout ce qu'on condamnerait dans la vie, on l'adore"
1h
Mauvais genres
LE 09/05/2009

Émission consacrée au formidable génie de Louis de Funès à travers sa carrière cinématographique.

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.