Programmes

Luc VIDAL


Éditeur, écrivain
En savoir plus

Biographie de Luc VIDAL

- Petite biographie

Luc Vidal est né à Nantes un 6 juin 1950. Scolarité primaire à l’école des Batignolles, cité ouvrière dans cette même ville. Études lycéennes au lycée Clémenceau tout près du Jardin des Plantes et de la gare d’Orléans. La Cité d’Orphée des années soixante avait encore le parfum du poème de René Guy Cadou. Les chansons de Léo Ferré, Jean Ferrat et Jacques Brel lui donnent le goût des poètes et de leurs poèmes. Il apprend le métier d’instituteur à l’école normale de Savenay. Fait une licence d’histoire à l’université de Nantes. Premiers débats avec quelques amis sur la poésie et l’esprit de révolte. Villon, Rabelais, Baudelaire, Gérard de Nerval, Balzac, Rimbaud, Verlaine, Zola, Marcel Proust, Romain Rolland, Aragon, Martin du Gard, Robert Desnos sont ses compagnons de route et de lecture. La mort d’un camarade, Jean Yves Tralli dans un accident de voiture, en 1970 lors d’un même voyage sur la côte Atlantique lui fait écrire un premier poème de la souvenance.

Il crée une petite maison d’édition associative dans les années quatre-vingt, les Éditions du Petit Véhicule, histoire de penser l’éducation populaire pour toutes et tous vers le haut du pavé. Il a animé en particulier la revue Signes, remplacée par la revue Incognita , Les Cahiers d’études Léo Ferré, Les Cahiers Jules Paressant et la revue Chiendents créée avec Roger Wallet et Stéphane Beau. Les rencontres avec Pierre Seghers, Norge, Marie-Claire Dumas et Georges Fargeas le fortifient dans sa ligne éditoriale. Il crée avec Xavier Tournet la Maison de poésie de Nantes et région. Il a dirigé la revue 303 consacrée à René Guy Cadou, Luc Bérimont et les poètes de l’école de Rochefort

Aujourd’hui, en 2013, vogue la galère avec les vents des révoltes pacifiques et des tendresses efficaces avec quelques ami(e)s, rameurs infatigables.

- Bibliographie

- Orphée du fleuve , poèmes Éd. du Petit Véhicule, 1999/2013.

- Sur les pas de Léo Ferré , en coll. avec Henri Lambert, Olivier Gillisen, Éd. des Trois Orangers, 2003.

- Léo Ferré, Olivier Bernex et la barque du temps , Éd. du Petit Véhicule, 2003.

- Le Chagrin et l’oiseau perdu (illustré par Nicolas Désiré Frisque), poèmes Ed. Petit Véhicule, 2010.

- Olivier Bernex, Léo Ferré, De toutes les couleurs , (Livre d’art) -Éd. L’Arganier, 2006.

- Jacques Vaché, André Breton dans la cité d’Orphée , Éd. du Petit Véhicule, Nantes, 2005.

- Lire Gatti , Éd. du Petit Véhicule, Nantes, 2005.

  • Prépare un livre sur Richard Martin ou les aventures du théâtre Toursky à Marseille.

  • Il a produit les disques Morice Benin chante René Guy Cadou ( Le chant de solitude - Prix de l’Académie Charles Cros) – La cinquième saison- Comme un Fleuve),

  • anime enfin les Cahiers d’études sur les poètes de l’école de Rochefort (Cahiers Cadou) avec Olivier Delettre

  • a écrit le scénario du documentaire René Guy Cadou ou les visages de la solitude, avec les voix de Michaël Lonsdale et Richard Martin, réalisé par Emilien Awada et produit par Cinérgies Productions.

Crédit photo : Luc Vidal par Catherine Matausch

Dernières publications sur Luc VIDAL

29min
29/09/2013
René Guy Cadou par Luc Vidal
Ça rime à quoi

Ecouter le direct
Le direct