Programmes

Nicolas Folmer


Trompettiste
En savoir plus

Biographie de Nicolas Folmer

Nicolas Folmer est un trompettiste rare. De ceux qui s’imposent par leurs nombreuses qualités. Instrumentiste remarquable, qui possède une palette expressive d’une grande diversité dans le jazz, il est aussi un compositeur et arrangeur talentueux comme l’ont montré les nombreuses partitions qu’il a signées, entre autres, pour le Paris Jazz Big Band, et un leader à part entière, engagé dans des passionnantes aventures qui l’amènent à dialoguer avec certaines des figures les plus importantes de cette musique, tels Daniel Humair, David Liebman ou Michel Portal.Originaire des environs de Grenoble, où il s’est découvert tôt une vocation de trompettiste mais aussi de compositeur (il soumit ses premières pièces à un big band local à l’âge de 11 ans !), Nicolas Folmer s’est fait connaître, après de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, par sa participation à l’Orchestre national de jazz dirigé par Didier Levallet de 1996 à 2000. Familier des musiques latines, qu’il pratique avec quelques dignes expatriés du continent sud-américain (Orlando Poleo, Anga Diaz, Yuri Buenaventura…), il est l’un des initiateurs de NoJazz, groupe phare de l’électro-jazz français avec lequel il enregistre un album produit par le légendaire Teo Macero à New York en 2001. Mais c’est surtout au sein du Paris Jazz Big Band, cofondé en 1997 avec le saxophoniste Pierre Bertrand, que le talent de Nicolas Folmer s’est révélé au plus grand nombre. Un pari fou que cet orchestre qui réunit la crème des jazzmen hexagonaux, parrainé par le batteur André Ceccarelli, au service de répertoires originaux entièrement composés par les deux leaders, qui puise leur inspiration aussi bien dans la tradition du big band que le flamenco, les grooves urbains (Paris 24h, en 2004) ou les musiques latino-américaines, brillamment célébré en 2007 par une série de concerts au Trabendo qui a donné naissance à un imposant coffret (The Big Live!).Parallèlement à cette activité en grande formation, Nicolas Folmer a affirmé des talents de mélodiste qui lui ont valu de travailler avec de nombreux vocalistes, du jazz (Dee Dee Bridgewater, pour un hommage à Kurt Weill, en 2002) à la chanson française (Claude Nougaro, Henri Salvador, Charles Aznavour). Encouragé par Wynton Marsalis, avec qui son amitié est ancienne, il s’impose comme un trompettiste majeur qui a intégré dans son jeu l’histoire du jazz, comme en témoigne sa participation au quintet du pianiste René Urtreger ou au groupe du batteur Stéphane Huchard, tout en l’enrichissant de sa familiarité avec le répertoire contemporain de son instrument. Après deux premiers disques, I comme Icare (2004) et Fluide (2006), il a consacré, en 2007, tout un album aux « standards » de Michel Legrand, avec la bénédiction de ce dernier, invité sur deux titres. Deux ans plus tard, il a cosigné un énergique opus avec le saxophoniste Bob Mintzer, partenaire légendaire de Jaco Pastorius, enregistré live au Duc des Lombards (Off the Beaten Tracks, 2009).En 2012, Nicolas Folmer s’est associé à Daniel Humair pour former un quartet remarqué (Lights), dont l’extension naturelle est, à la suite d’une résidence à l’opéra de Lyon, un quintet dans lequel le trompettiste, toujours en cheville avec le batteur, partage alternativement la scène avec le saxophoniste David Liebman ou le clarinettiste Michel Portal, deux figures complémentaires d’une même vision d’un jazz moins formalisé auquel il aspire désormais à se consacrer. Directeur artistique de plusieurs festivals,Nicolas Folmer est également un pédagogue réputé intervenant dans de nombreuses structures d’enseignement musical de l’Hexagone.

Sur le site de Nicolas Folmer

Dernières publications sur Nicolas Folmer

59min
05/04/2014
Jazz en Trio Majuscule
Sur écoute

Ecouter le direct
Le direct