Programmes

Pascal Petiot


Auteur
En savoir plus

Biographie de Pascal Petiot

Cousines, zizes, charmantes, nines, chichetés, gadji, mamets, cailles, quiques, chourmettes, boudinas, cardelines, bazarettes, pacholles, parpelles, sartans, bombasses sont autant de termes marseillais pour désigner un type de femme ou fille du Sud qui occupe une place centrale dans le paysage méridional.

Parmi tous ces surnoms, «cagole» est le plus typique et chantant. Il ne désigne plus comme avant les ouvrières des usines de dattes qui portaient des cagoules pour protéger leurs cheveux. Il nous parle de ces belles audacieuses à la «tchatche» insolente, qui se promènent «traaanquilles» sur les ports de la côte. Si un oeil non averti s'étonne devant si peu de carcans et tant de couleurs, les cacous, eux, leur lancent des regards dragueurs, malicieux et bienveillants.

Que ce soit au stade, entre copines ou avec les hommes, elles sont drôles, chaleureuses, mais surtout ne se laissent pas faire. Qu'elles soient de Marseille, Aix, Toulon, Bandol ou Gardane, elles sont fières de leur ville et la représentent avec tous leurs atouts et tout leur amour.

Ces «déesses de la rue», selon le chien Saucisse, reçoivent aussi l'hommage taquin et affectueux des principaux cacous du cru : David Abiker, Philippe Carrese, Patrick Coulomb, Gilbert Collard, Jean-Paul Delfino, René Frégni, Franz-Olivier Giesbert, Yves Pujol, Serge Scotto et François Thomazeau.

Il était temps de rendre hommage à ces femmes sexy, sympathiques et libérées qui n'ont pas fini de faire parler d'elles ...

(Note de l'éditeur)

Ecouter le direct
Le direct