Programmes

PVT


Musiciens
En savoir plus

Biographie de PVT

PVT est enthousiaste à l’idée de révéler au monde son 4ème album “Homosapien” , qui sortira en France le 11 février 2013 chez Modulor , et est disponible en pré-commande dès maintenant sur iTunes.

La dernière fois que nous avons entendu parler de PVT, le groupe poursuivait ses explorations au-delà de l’electronic-rock, avec son album “Church With No Magic” , sorti en 2010. Le trio australien s’est distingué en dépassant les genres musicaux liés à la guitare électrique, en se forgeant une solide réputation d’innovateurs sonores, et en devenant, en 2008, le premier groupe australien à signer avec Warp, label anglais mythique. Tout ceci fait du nouvel album “Homosapien” (leur 4ème effort studio) une écoute surprenante de prime abord.

L’avant-goût officiel de ce nouvel album de PVT, le single ‘Nightfall’ , met en valeur la présence vocale du multi-instrumentiste Richard Pike. Leurs précédents disques comportaient du chant, bien sûr, mais “Homosapien” est le premier qui offre à la voix de Pike une place vraiment centrale : il y officie en véritable leader, ce qui n’est pas pour déplaire aux fans dont l’accueil est déjà très bon, quant à ce nouveau son.

“Homosapien” traite du concept de la condition humaine, et révèle que la musique de PVT devient plus ouverte, directe, et intime qu’auparavant. L’album a été enregistré dans l’isolement total, dans un coin rural et tranquille d’Australie : le groupe a passé un mois dans un monumental château, vieux de 120 ans, sis dans une région de pâturage et d’élevage de moutons, loin de toute modernité, avec un groupe entièrement dédié au travail.

Réalisé par les musiciens eux-mêmes, l’album a été enregistré par le jeune ingénieur du son Ivan Vizintin, puis mixé à Londres par Ben Hillier (Blur, Depeche Mode…).Le résultat documente des temps de vie d’un groupe plus proche que jamais de la définition de leur son : un audio-montage d’instruments électroniques, de vieux claviers et machines, et de la voix de Pike.

La pochette d’“Homosapien” figure une oeuvre de Winston Chmielinski. Artiste de Brooklyn, connu pour ses peintures de corps humains, qui sont toujours légèrement ombragées mais d’un contraste absolu avec les couleurs appuyées et vivantes qu’il utilise. « Nous avons assemblé des images quelques semaines durant, pour ébaucher une idée de pochette : nous avions des sculptures de Grèce Antique, de l’architecture brutaliste, des masques funéraires aztèques, quand nous avons découvert, un peu par par hasard, le travail de Winston Chmielinski. J’ai trouvé d’entrée cette oeuvre. Elle semblait contenir tous les aspects musicaux de cet album que nous souhaitions illustrer : la couleur, le primitivisme, l’émotion brute, la forme humaine. Il nous est apparu que nous tenions notre pochette !” – Laurence Pike, PVT.

Leur son est plus concentré que jamais, faisant de cet album le plus spacieux, et le plus riche en chansons, de leur discographie. En plus de l’espace trouvé et de l’identité renouvelée, il semble que PVT a également trouvé son humanité.

-Présentation du label-

Dernières publications sur PVT

52min
14/05/2013
Le RDV 14/05/13 avec Pierre GRIMBLAT, José Rodrigues DOS SANTOS, la chronique Express Style de Katell POULIQUEN...
Le RenDez-Vous

Ecouter le direct
Le direct