LE DIRECT

Roland Dubillard


Auteur, comédien, homme de radio

Biographie de Roland Dubillard

Un théâtre hors cadre, hors centre de gravité, hors sens, c'est ainsi qu' est perçue l'oeuvre de cet acteur et auteur dramatique français dont la carrière a commencé dans les années cinquante ("Noces de Catherine", 1948) avec un passage quasi obligé par la radiophonie. Sur Paris Inter, il s'illustre comme comédien dans un duo de sketches moulés dans l'absurde ("Grégoire et Amédée", 1953) en compagnie de son compère Philippe de Chérisey. A la scène, ses morceaux d'anthologie deviendront Les Diablogues (avec Claude Piéplu,1975). La même année, il écrit une parodie d'opérette ("Si Camille me voyait") et ce n'est que huit ans plus tard (1961 - après avoir perdu une femme aimée, cotoyé Jacques Lacan et connu une expérience de psychothérapeute - qu'il produira sa première grande pièce métaphysique, "Naïves hirondelles"présentée au Théâtre de Poche et saluée comme un chef d'oeuvre par Ionesco et André Roussin.En 1962, il crée "La Maison d'os" au théâtre de Lutèce. En 1969, Roger Blin monte un de ses textes conçu pour la radio, "Le jardin aux betteraves". La compagnie Renauld-Barrault joue "Où boivent les vaches" en 1972.Ses personnages principaux se ressemblent étrangement et composent la silhouette d'un être en état permanent d'absence ; et c'est toujours Dubillard qui parle de lui à travers eux. Avec "Le Bain de vapeur en 1977 puis "Chiens sous la minuterie" en 1986, Roland Dubillard revient à son style initial : jeux de langage, variations sur des situations communes qui débouchent sur l'absurde.Parallèllement à ses activités de comédien et d'auteur, il publie des recueils de poèmes, un essai "Méditation sur la difficulté d'être en bronze"(1972), des nouvelles "Olga ma vache - Les campements - Confessions d'un fumeur de tabac français"(1974, Gallimard) et bien sûr des pièces radiophoniques comme "Les Chiens de conserve" (1978). Il adapte aussi des pièces anglo-saxonnes et joue dans plusieurs films : "Le témoin"(1978) et "Les Compagnons de la marguerite" de Jean-Pierre Mocky et surtout en compagnie de Bourvil et Francis Blanche "La Grande lessive"(1968) du même Mocky. Zulawski, Patrice Leconte, Yannick Bellon, Alain Robbe-Grillet mais aussi Serge Gainsbourg feront appel à lui.En 1987 un accident vasculaire le laisse hémiplégique mais malgré les difficultés, soutenu par sa femme Maria Machado, comédienne elle-aussi, et sa fille Ariane (comédienne et chanteuse), il reconstitue sa pièce "Les Monstres ou il ne faut pas boire son prochain" en 1997 et sort son "Carnet en marges", mille pages mêlant rires et gravité dans un patchwork de réflexions, poèmes, contes et autres choses vues. (Gallimard, 1998).En 2004, le metteur en scène Serge Martin présente "Concertino"(1998) d'après les "Diablogues" au Théâtre de Poche. Le texte "Métastases et métamorphose" écrit en 2004 est mis en scène par Maria Machado en 2005; la pièce est jouée à Lausanne puis à Paris -au Vingtième Théâtre- par la jeune compagnie La Tangente. Automne 2007, le Théâtre du Rond-Point monte "Les Diablogues" sa série culte des années cinquante, avec à l'affiche Jacques Gamblin et François Morel. Début 2008, les éditions Gallimard devraient rééditer cinq volumes de textes poétiques et dramatiques.Artiste inclassable, Roland Dubillard, sous couvert d'un humour décalé, n'a cessé de s'interroger sur l'identité : peut-être qu'en regardant dans le rétroviseur, ne pourra-t-il plus dire : "je ne suis jamais né car je n'en ai aucun souvenir". Son oeuvre en témoigne.Lundi 28 avril 2008, les 22e Molières ont offert à Roland Dubillard son premier Molière au titre du meilleur auteur pour "Les Diablogues".Roland Dubillard s'est éteint le 14 décembre 2011.Sources : théatre-contemporain.net, encyclopédie universalis,théâtre.on line.com, WikipediaPhotos : DP

L'oeuvre de Roland Dubillard

Dernières publications sur Roland Dubillard

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
30 min
1949Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
Les Nuits de France Culture
LE 08/07/2018

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil (1ère diffusion : 23/06/1949 Chaîne Nationale)

Roland Dubillard en rien tombé. (4/4) : Pleuvent les sons
3 min
Roland Dubillard en rien tombé. (4/4) : Pleuvent les sons
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 12/04/2018

« Je suis tombé » à l’arrêt devant certains poèmes, qui se constituaient avec les sons, les frottements. Et généraient des images presque obsédantes, écriture...

Roland Dubillard en rien tombé. (3/4) : L’écorce terrestre
3 min
Roland Dubillard en rien tombé. (3/4) : L’écorce terrestre
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 11/04/2018

On invite Jean-Pierre Chambon, sans boite à outils, sans bleu de scène. Arrimé à la vie avec son fil à plomb, marque «poésie», il bâtit une réflexion mouvante.

Roland Dubillard en rien tombé. (2/4) : Bonne vieille boite
3 min
Roland Dubillard en rien tombé. (2/4) : Bonne vieille boite
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 10/04/2018

Cette fois nous piochons dans la « Boite à Outils » ! Celle qui fournit moins de solutions que de mystères, un clavier extensible pour Dubillard, qui va...

Roland Dubillard en rien tombé. (1/4) : Premières pages d’envol pur
3 min
Roland Dubillard en rien tombé. (1/4) : Premières pages d’envol pur
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 09/04/2018

Sorti en Janvier 18, «Je suis tombé» est additionné de «la Boite à outils» (se réparerait-t-il d’être tombé ?), succédant à une précédente parution en...

Bonnes nouvelles, grands comédiens : "Félix" et "Le Portrait d'Irma par maman" par Roland Dubillard
25 min
1973Bonnes nouvelles, grands comédiens : "Félix" et "Le Portrait d'Irma par maman" par Roland Dubillard
Les Nuits de France Culture
LE 25/03/2018

Bonnes nouvelles, grands comédiens - Roland Dubillard dit deux de ses textes "Félix" et "Le Portrait d'Irma par maman" (1ère diffusion : 14/09/1973).

Roland Dubillard : "Du moment où j'ai commencé à écrire pour faire rire je ne pouvais plus faire Saint-Cyr"
46 min
1962Roland Dubillard : "Du moment où j'ai commencé à écrire pour faire rire je ne pouvais plus faire Saint-Cyr"
Les Nuits de France Culture
LE 25/03/2018

"Tous les plaisirs du jour sont dans la matinée" une émission diffusée pour la première fois le 10/11/1962 sur France II Régionale, dans laquelle l’écrivain...

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
30 min
1949Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
Les Nuits de France Culture
LE 08/03/2018

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil (1ère diffusion : 23/06/1949 Chaîne Nationale)

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
30 min
1949Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil
Les Nuits de France Culture
LE 02/04/2017

Dictionnaire perpétuel - Premier article : Le soleil (1ère diffusion : 23/06/1949 Chaîne Nationale)

1h59
59 min
4 min
4 min
1h59
1h59
Ecouter le direct
Le direct