Programmes

Sandrine Piau

En savoir plus

Biographie de Sandrine Piau

Après des études de harpe (M-C Jamet), de musique de chambre (C. Lardé) et d'interprétation de la musique vocale ancienne (William Christie) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Sandrine Piau débute sa carrière avec William Christie, découvre, grâce à lui, la musique baroque et participe régulièrement aux productions des Arts Florissants, notamment à Aix-en-Provence avec Les Indes galantes et Castor et Pollux de Rameau ; au Châtelet et à Covent Garden avec King Arthur de Purcell, etc. Reconnue comme une spécialiste de ce répertoire, elle collabore désormais avec des chefs tels Philippe Herreweghe, Gustav Leonhardt, Sigiswald Kuijken, Ton Koopman, René Jacobs, Fabio Biondi, Marc Minkowski, Frans Brüggen, Emmanuelle Haïm, etc, en se produisant sur les scènes internationales les plus prestigieuses. Christophe Rousset lui fait découvrir la virtuosité des opéras de Haendel (Giulio Cesare, Tamerlano, Scipione, Riccardo Primo, etc), puis, sous l'impulsion de l'Opéra de Lyon, elle diversifie son répertoire : Le Couronnement de Poppée (Drusilla) de Monteverdi à New York, Pamina et Servilia dans Die Zauberflöte, La Clemenza di Tito de Mozart au Théâtre des Champs-Elysées, Constanze dans L'Enlèvement au Sérail au Bayerische Staatsoper de Munich, A Midsummer Night's Dream (Titania) de Britten et le Falstaff (Nanette) de Verdi à l'Opéra de Bordeaux. Elle interprète le rôle titre dans Arianna de Haendel à Halle, Béatrice et Bénédict (Hero) de Berlioz à Bologne, Asteria dans Tamerlano de Haendel à Drottningholm, etc. Elle participe aux Paladins (Nérine) de Rameau, à La Grande-Duchesse de Gérolstein (Wanda) d'Offenbach au Théâtre du Châtelet, à L'amour des trois oranges (Ninette) de Prokofiev à l'Opéra d'Amsterdam. Au concert, elle se produit à Florence dans L'Enfant et les sortilèges de Ravel (Myung-Whun Chung), à la Philharmonie de Berlin dans Jeanne d'Arc au bûcher de Honegger (Kurt Masur), à Salzbourg dans la Messe en Ut (Ivor Bolton) et à l'Opéra Bastille dans Le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn, dans Iphigénie en Aulide de Gluck au Concertgebouw (Kenneth Montgomery), dans le Werther de Massenet (Michel Plasson) au Théâtre du Châtelet, etc. Récemment, on a pu l'entendre dans La Création de Haydn (Daniel Harding) à Turin, et la Messe de couronnement (Marek Janowski) à Monaco. Lors de ses récitals, elle accorde une place toute particulière à la mélodie française et au Lied aux côtés d'Alexandre Tharaud, Christian Ivaldi, Myung-Whun Chung, Jos van Immerseel et Susan Manoff. Elle a donné, il y a peu, un récital Mozart dans le cadre du Mostly Mozart Festival de New York. Une riche discographie largement récompensée (Stanley Sadie Handel Recording Prize 2005, Prix de l'Académie Charles Cros, Prix Maurice Ravel, etc.) témoigne de toutes les collaborations qui ont jalonné sa carrière et elle enregistre désormais en exclusivité pour le label Naïve. La soprano Sandrine Piau a reçu la récompense d'artiste lyrique de l'année aux Victoires de la Musique Classique 2009. Elle succède à Rolando Villazon, Philippe Jaroussky et Natalie Dessay.

Dernières publications sur Sandrine Piau

05/02/2010

Idoménée de Mozart : Du Seria Furioso

Les Vendredis de la musique

Ecouter le direct
Le direct