LE DIRECT
Victor Hugo, vers 1884.
Crédits : Nadar

Victor Hugo


Ecrivain
En savoir plus

À ne pas manquer

Biographie de Victor Hugo

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Poète et dramaturge, il a imprégné l'histoire du XIXe siècle, non seulement avec son oeuvre littéraire mais également par son discours politique. 

Dès son plus jeune âge, Victor Hugo témoigne un vif intérêt pour l'écriture. A 14 ans, il écrit ainsi dans son journal : "Je veux être Chateaubriand ou rien". A 19 ans, il publie ses premiers poèmes Odes. Son recueil lui vaut d'être remarqué par Louis XVIII, qui lui verse une pension. Rapidement, le jeune écrivain s'inscrit comme un partisan du "romantisme", dont il deviendra un des chefs de file : dès la préface d'une de ces premières pièces, Cromwell, publiée en 1827, il rompt avec les conventions classiques d'unité de temps et de lieu. En 1829, Victor Hugo publie le recueil de poèmes Les Orientales, puis Le Dernier jour d'un condamné, où il prend partie contre la peine de mort. En 1831, il publie son premier roman historique : Notre-Dame de Paris, qui devient un immense succès.

Victor Hugo produit essentiellement des pièces de théâtre et de la poésie (Les Chants du crépuscule (1835), Les Voix intérieures (1837), Les Rayons et les Ombres (1840)). En 1841, après s'être présenté trois fois sans succès, il est enfin élu à l'Académie française. Deux ans après, en 1843, l'accident de barque qui coûte la vie à sa fille, Léopoldine, l'affecte terriblement et il cessera alors d'écrire jusqu'à son exil. L'écrivain ne reste cependant pas inactif : ses livres témoignaient de véritables idéaux engagés. Il commence alors une carrière politique : d'abord élu maire du 8e arrondissement de Paris en 1848, il est élu en juin de la même année député de la deuxième République. Lors des émeutes des journées de juin, toujours en 1848, il commande des troupes face aux barricades. Il regrettera, par la suite, cette répression sanglante. Élu par la suite à l'Assemblée législative, il y prononce son Discours sur la misère (1849). Mais sa participation à la résistance face au coup d'Etat de Napoléon III, en décembre 1851, lui vaut l'exil, d'abord en Belgique, puis dans les îles anglo-normandes, à Jersey et Guernesey. 

Là, Victor Hugo se remet à écrire, notamment des recueils de poésie, comme Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), où de nombreux poèmes sont dédiés à sa fille Léopoldine ("Demain dès l'aube..."), et La Légende des siècles (1859). En 1862, il publie un de ses grands chefs d'oeuvre, devenu emblématique de la littérature française : Les Misérables. Il dédie son roman Les Travailleurs de la mer (1866) aux habitants de Guernesey. 

En 1870, Victor Hugo revient en France à l'occasion de la proclamation de la République. Incarnation de la résistance au Second Empire, il est accueilli triomphalement. Il est successivement élu à l'Assemblée nationale (1871) puis au Sénat (1876). Il continue d'écrire et achève La Légende des siècles. Il meurt le 22 mai 1885, à l'âge de 83 ans, des suites d'une congestion pulmonaire. Ses funérailles sont nationales : il est emmené au Panthéon, suivi par un cortège de 2 millions de personnes. 

Les oeuvres de Victor Hugo

Claude Gueux

Claude GueuxVictor HugoGallimard, 2017

Les Misérables

Les MisérablesVictor HugoHachette éducation, 2001

Dernières publications sur Victor Hugo

Victor Hugo dialoguait avec les esprits en faisant tourner les tables
Ovide, Hugo, Darwich : l'exil en trois grands textes littéraires
Ovide, Hugo, Darwich : l'exil en trois grands textes littéraires

Gouverner depuis son exil belge ou revenir en Espagne nimbé d'une aura subversive? Depuis octobre, le Président de la Catalogne Carles Puigdemont a rejoint...

Le dernier jour d'un condamné
Agnès Spiquel - La peine de mort au coeur de l'oeuvre littéraire de Victor Hugo et Albert Camus
Ecouter le direct
Le direct