LE DIRECT

Georg Büchner


Biographie de Georg Büchner

Georg Büchner est né en 1813 et mort en 1837, à l'âge de vingt-trois ans. Il avait participé à l'agitation révolutionnaire des années 1830, écrit trois pièces de théâtre qui allaient bouleverser la littérature dramatique, une nouvelle qui est un chef d'oeuvre, étudié la philosophie, soutenu une thèse de biologie et enseigné l'anatomie à l'université. Il passe son enfance en Allemagne dans le grand-duché de Hesse-Darmstadt, où résident ses parents. En 1831, il s'inscrit à la faculté de médecine de l'université de Strasbourg. Là, il découvre l'action politique. On sait par des témoignages qu'il fréquente des organisations clandestines républicaines fortement marquées par les idées les plus radicales de la Révolution française, notamment la Société des Droits de l'Homme et du Citoyen . L'objectif de ces organisations est de déstabiliser le nouveau pouvoir - instauré après la révolution de juillet 1830 - par de l'agitation souterraine et des actions violentes. De retour en Allemagne en octobre 1833, Büchner, imprégné des principes républicains, fonde d'abord à Gießen, où il poursuit ses études, puis à Darmstadt, deux Sociétés des Droits de l'Homme sur le modèle de l'association française. Désapprouvant les actions violentes qu'il trouve inutiles et suicidaires, il préfère utiliser la misère matérielle comme levier révolutionnaire et, pour ce faire, s'adresser à la conscience du peuple. En collaboration avec le pasteur Weidig, il rédige Le Messager hessois , un libelle destiné aux paysans. L'opération est un échec. Suite à une dénonciation, la plupart des organisateurs sont arrêtés. La répression est sévère : persécutions, interrogatoires, longues peines d'emprisonnement. Büchner échappe de justesse, il se réfugie chez ses parents, et c'est là, dans la crainte constante d'être convoqué devant un juge, qu'il rédige en janvier 1835 les quatre actes de La Mort de Danton . L'oeuvre à peine terminée, il doit s'enfuir, et se réfugie à Strasbourg : il mène désormais la vie d'un exilé politique. Dans la capitale alsacienne, il poursuit ses études, abandonnant la médecine pour s'orienter vers la biologie. Parallèlement, il se consacre à l'étude de la philosophie, lit Descartes, Spinoza, la philosophie grecque, et pour gagner sa vie il traduit en allemand Lucrèce Borgia et Marie Tudor de Victor Hugo. Ayant eu connaissance de notes inédites du pasteur Oberlin sur le séjour du poète Jacob Michael Lenz dans le village alsacien de Waldersbach, Büchner écrit, entre avril et novembre 1835, la nouvelle Lenz , dans la quelle il décrit une avec une étonnante acuité les troubles psychiques et les souffrances du jeune poète ; ce texte est aussi pour lui l'occasion de prendre parti en faveur d'une littérature qui rompe avec l'idéalisme allemand pour retrouver la réalité de l'existence humaine dans sa complexité et son foisonnement. En mai 1836, il termine sa thèse, Mémoire sur le système nerveux du barbeau , puis il écrit une première version de Léonce et Léna , destinée à un concours de comédies organisé par la maison d'édition Cotta. Le 3 septembre, il est reçu docteur à l'université de Zurich. Dans les mois qui suivent, il travaille sur Woyzeck , sur une seconde version de Léonce et Léna , et peut-être sur un drame aujourd'hui disparu, L'Arétin . Le 18 octobre, il s'installe à Zurich et, dès la mi-novembre, commence ses cours d'anatomie comparée à l'université. Fin janvier 1837, il tombe malade du typhus et meurt le 19 février, laissant son drame Woyzeck inachevé. En 1850, son frère Ludwig Büchner publie ses Oeuvres posthumes sans Woyzeck . La pièce sera éditée en 1875 sous le titre erroné Wozzeck , repris par Alban Berg pour son opéra en 1929.

Dernières publications sur Georg Büchner

Les révolutions, ADN du théâtre contemporain ?
31 min
Les révolutions, ADN du théâtre contemporain ?
Une saison au théâtre
LE 12/11/2017

Ouvrons le chapitre "révolution" de notre encyclopédie théâtrale en mouvement. La révolution est un mouvement, le théâtre aussi. Quel rapport le théâtre...

Spectacles vivants : "La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"
58 min
Spectacles vivants : "La Mort de Danton" et "Poil de Carotte"
La Dispute
LE 31/10/2016

Au théâtre ce soir : Arnaud Laporte, Philippe Chevilley et Corinne Rondeau se disputent autour de "La Mort de Danton" de Georg Büchner dans une mise en...

image par défaut
1h59
image par défaut
1h59
image par défaut
2h
image par défaut
2h
image par défaut
2h
image par défaut
2h

À venir dansDans    secondess